Sites Grátis no Comunidades.net Wordpress, Prestashop, Joomla e Drupal Grátis


Total de visitas: 10792
Batterie ASUS A45

Les PC et les tablettes équipés de processeurs Kaby Lake devraient être si fins et légers que leur poids sera moins décelable dans un sac à dos, sauf, bien sûr s'il s'agit d'un PC de gaming bodybuildé. Par exemple, le dernier Samsung Notebook 9 de 13,3 pouces affiche seulement 816 grammes sur la balance mais se limite à une autonomie de 7 heures. Les puces Kaby Lake équiperont également les PC convertibles de Lenovo, Dell, HP et Acer ramenant ainsi leur poids aux alentour de 1 kg. Si, avec sa dernière génération de puces, Intel annonce que les utilisateurs peuvent s'attendre à une dizaine d'heures d'autonomie sur les PC et les tablettes, les constructeur se montrent encore plus optimistes. Lenovo assure ainsi que son ThinkPad X1 Carbon tiendra la charge pendant 15 heures et promet une heure de plus pour le ThinkPad X1 Yoga (2-en-1). Dell avance une autonomie similaire pour son XPS 13 (2-en-1) et même une dizaine d'heures de visionnage en streaming sur Netflix. Ces chiffres sont basés sur des résultats obtenus via MobileMark benchmarks et, bien évidemment, peuvent varier suivant les conditions réelles d'usage.

Si les terminaux Windows deviennent pus petits, c'est aussi grâce à la disparition des contours des écrans. L'exemple le plus parlant est celui du Dell XPS 13 qui es un laptop de 13,3 pouces tenant dans le châssis d'un 11,6 pouces. Il a un écran sans bords qui couvrent l'ensemble de la zone dédiée. Et la tendance se confirme avec l'arrivée du Lenovo ThinkPad X1 Carbon qui présente les même caractéristiques. Ce portable de 14 pouces tient dans le châssis d'un 13,3 pouces.Les circuits graphiques embarqués dans les puces Kaby Lake sont capables de gérer la 4K. Il sera donc possible de regarder des vidéos dans cette résolution directement sur les terminaux ou sur des écrans la prenant en charge. Intel est d'ailleurs en train de nouer des partenariat avec les entreprises de streaming pour pousser les films en 4K sur les PC Kaby Lake. C'est déjà le cas pour Netflix, et FandangoNow ainsi que Sony devraient lui emboîter le pas cette année. Il faudra toutefois que les utilisateurs soient équipés du navigateur Microsoft Edge.

Il sera aussi possible d'utiliser les casques VR pour regarder des films, jouer à des jeux ou encore parcourir des mondes virtuels. L'ensemble des casques qui arriveront cette année (Dell, Acer Asus, et Lenovo) pourront travailler avec la septième génération de puces d'Intel. Les Kaby Lake marquent ainsi l'entrée du fondeur dans le monde de la réalité virtuelle. Les GPU embarqués pourront assumer des fonctions basiques de réalité virtuelle mais ce ne sera toutefois pas suffisant pour supporter les casques les plus avancés comme le HTC Vive ou le Occulus Rift qui requièrent l'ajout de circuits AMD ou Nvidia.Microsoft essaie de tuer les mots de passe traditionnels avec Windows Hello qui permet aux utilisateurs de s'identifier grâce à la reconnaissance faciale, les empruntes digitales ou le scan de la rétine. Intel apporte aussi une alternative, baptisée Authenticate qui permet de multiplier les authentifications. Par exemple, les utilisateurs pourront exiger deux identifications, lors de la phase de boot et une autre pour ouvrir Windows. Authenticate ne sera toutefois disponible que sur les versions vPro des puces Kaby Lake. D'après Intel, cette fonctionnalité est plus efficace que Windows Hello puisqu'elle apporte une sécurité au niveau du firmware de la puce (security by design). Microsoft et Intel développent d'ailleurs des synergies entre leurs deux fonctionnalités pour renforcer encore la sécurité.

Le design des PC pourrait également être modifié à jamais avec l'arriver d'Optane, un support de stockage développé par Intel et Micron qui peut remplacer les traditionnels support SSD et DRAM. Intel assure qu'un SSD basé sur sa technologie est dix fois plus rapide que les systèmes actuels et plus dense que la DRAM. La mauvaise nouvelle est que les dispositifs Optane (16 et 32 Go) n'apportent pas, pour l'instant, des capacités de stockage suffisantes pour concurrencer les SSD. Il servent pour l'instant de cache pour accélérer les OS, les applications et les jeux. Ils ne fonctionnent qu'avec les PC Kaby Lake.Les puces Kaby Lake apportent, comme à chaque nouvelle génération, des CPU et des GPU plus rapides, entraînant évidemment des gains de performances pour les applications. C'est d'autant plus vrai que Windows 10 a été largement optimisé pour ces puces. Les fabricants ont ainsi noté des performances du CPU en hausse de 15% comparé à la précédente génération, Skylake.Les joueurs avides de performances vont largement pouvoir s'adonner à la pratique de l'overclocking. La puce Core i7-7820HK qui affiche nativement une fréquence de base de 2,9 GHz peut ainsi être poussé jusqu'à 4,4 GHz. Il faudra aussi garder un oeil sur les puces qui équiperons la prochaine génération de PC Alienware (Dell), présentée au CES.

Du chargement sans fil aux connexions réseau (WiFi) en passant par celle des périphériques (Bluetooth), il y a aujourd'hui un effort renouvelé de la part des constructeurs pour limiter le nombre de câbles. Intel vient apporter sa pierre à l'édifice avec la technologie WiGig. Elle permet de connecter sans fil le terminal à un support de stockage externe ou encore un moniteur.Que ce soit avec un stylet, la voix, ou le tactil, les PC équipés des puces Kaby Lake devraient apporter une façon plus naturel d'interagir. Intel et Microsoft développent des technologies permettant aux utilisateurs de dicter à distance des commandes à travers l'outil Cortana. En parallèle, la firme de Redmon travaille également assidûment sur l'amélioration de la prise de note grâce à un stylet. Premier constructeur à dégainer ses tablettes exploitant l'offre Windows 8.1 associée à Bing concédée par Microsoft pour faire baisser les prix de vente, les modèles 8 et 10 pouces Encore 2 de Toshiba seront vendus juste au-dessous de 200 et 270 $ HT.

Toshiba vient d'annoncer les premières tablettes tirant parti de l'offre gratuite faite par Microsoft autour de Windows 8.1 couplé au moteur de recherche Bing. Il s'agit de deux modèles de la gamme Encore 2, l'un de 8 pouces, affiché au-dessous de la barre des 200 $ HT avec 1 Go de mémoire et 32 Go de stockage flash. Dans la même configuration, la version 10,1 pouces est proposée à 269 $ HT. Le Japonais avait originellement lancé sa tablette Encore 8 pouces au prix de 329 $ HT, la baisse est donc de 129$ ! Ces deux modèles débuteront leur commercialisation début juillet.Au-delà de leur taille, ces Encore 2 présentent certaines caractéristiques communes : un processeur quad-core Intel Atom et une autonomie de 10 heures en usage classique et de 8 heures en lecture vidéo, avec des capacités audio Dolby Digital Plus. L'écran affiche une résolution de 1 280 x 800 pixels et dispose d'une webcam de 1,2 megapixel(720p) en face avant et d'un appareil photo de 5 megapixels (1080p) à l'arrière. Evidemment moins lourde (367 grammes), l'ardoise 8 pouces est en revanche moins fine que la 10 pouces avec une épaisseur de 9,65 mm contre 8,89 mm pour cette dernière qui de son côté pèse 544 grammes. Parmi leurs autres caractéristiques figure les fonctions WiFi 802.11n, Bluetooth 4.0 et un port microSD pour monter le stockage jusqu'à 128 Go.

Les deux modèles sont proposés avec un abonnement d'un an aux outils bureautiques en ligne Office 365 Personal de Microsoft, même si Toshiba présente la 8 pouces comme un terminal destiné au grand public. Les tablettes sont pré-chargées avec Xbox Music, Xbox Video, le Kindle Reader et Skype. Le modèle 10 pouces a un double positionnement, à la fois équipement de loisir et outil de productivité qui lui permet d'être complété, en option, d'un clavier que l'on peut rabattre sur l'écran et qui lui donne des airs de petit ordinateur portable.Cette version de l'Encore 2 possède en plus un port HDMI pour supporter un écran TV que l'on ne trouve pas sur le modèle plus petit. Il semble que Toshiba veut amener les acquéreurs à comparer l'Encore 2 de 10 pouces à 269 dollars à la Surface 2 de Microsoft, en soulignant que sa tablette fournit la version complète de Windows 8.1 quand Microsoft fait payer 449 dollars pour un terminal disposant de Windows RT.D'autres modèles disposant de davantage de mémoire et de stockage sont également disponibles. Avec 2 Go de mémoire et 32 Go de flash, l'Encore 2/8 pouces coûte 249 $ HT et jusqu'à 279 $ HT avec 64 Go. Avec son clavier, l'Encore 2/10 pouces sera vendue 299 $ HT, avec 2 Go de mémoire et 64 Go de stockage, mais sans clavier, elle revient à 329 $ HT.

Toshiba a par ailleurs annoncé une tablette sous Android de 7 pouces. L'Excite Go devrait pouvoir se trouver autour de 100 dollars, avec 1 Go de mémoire et 8 Go de stockage flash, un port pour carte MicroSD et un port USB.
Dans la lignée du Yoga Book, le Yoga A12 de Lenovo est un PC portable hybride sous Android de 12 pouces sans clavier physique proposé au prix attractif de 300 dollars.
Lenovo vient d’annoncer le Yoga A12, une version 12 pouces de son Yoga Book, entièrement tactile et uniquement sous Android. La marque chinoise a décidé de remplacer le traditionnel clavier physique de sa machine par une surface 100% tactile. Le Yoga A12 est doté d’une charnière renforcée qui pivote à 360 degrés et lui permet ainsi d’être utilisé comme un ultrabook ou comme une tablette tactile. Bien qu’il soit doté du même clavier Halo que son homologue Book, qui s’adapte aux habitudes de frappe en fournissant une rétroaction haptique à la place des touches tactiles, le Yoga A12 ne permet pas d’écrire sur l’écran