Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 10967
Batterie Asus e46c

À l’usage, la Surface 3 cumule quand même plusieurs bons points. D’abord, elle intègre un port USB qui permet de connecter n’importe quel disque dur ou clé USB pour copier ou lire du contenu. Un atout certain par rapport aux iPad d’Apple, qui ne disposent que d’un port propriétaire. La Surface 3 intègre également une prise casque, un port micro-SD pour étendre le stockage et un Mini DisplayPort (pour connecter la tablette à un téléviseur). Pour recharger la batterie, Microsoft a troqué la connectique propriétaire de la Pro 3 contre un classique port micro-USB. Dommage que la fiche du câble tienne mal en place. Autre entorse aux finitions par ailleurs impeccables de la tablette : son pied limité à trois niveaux d’inclinaison. Microsoft avait corrigé sur la Pro 3 ce défaut connu des tablettes précédentes en intégrant un système d’inclinaison réglable au degré près. Sur cette Surface 3, l’utilisateur ne peut doc plus adapter parfaitement l’écran à sa position et à l’éclairage ambiant. On contrebalancera cette perte de confort avec le silence de fonctionnement, puisque contrairement à la Pro 3, la Surface 3 n’a pas besoin de ventilateur pour fonctionner.
OFFICE 365 POUR UN AN

Une fois allumée, on retrouve le classique environnement Windows 8 (version 8.1 précisément). Deux bonnes nouvelles sur ce front. D’abord, il s’agit d’un « vrai » Windows, sur lequel on peut installer tous les logiciels, et non d’une version allégée dédiée aux appareils mobiles (comme ce fut le cas pour la Surface 2 et son décevant Windows RT). Ensuite, la mise à jour vers Windows 10, qui doit sortir cet été, sera gratuite. Cette nouvelle mouture du système d’exploitation apportera quelques améliorations, par exemple une nouvelle présentation du menu Démarrer. Sur la Surface 3, elle adaptera aussi l’affichage automatiquement lorsque l’on connecte le clavier .
Microsoft poursuit par ailleurs sa stratégie de conversion des utilisateurs à Office 365, son offre de logiciels par abonnement. Comme celui de nombreux ordinateurs du marché (notamment les ordinateurs portables à moins de 300 € que nous avons récemment testés), le prix d’achat de la Surface 3 comprend une licence de 1 an de la suite bureautique Microsoft Office 365 Personnel. Passé ce délai, il faudra payer 69 € par an pour continuer à utiliser les logiciels compris dans l’offre (Word, Excel, Powerpoint, Outlook, OneNote, Publisher et Access).

Nous continuons de recommander le MacBook Air d'Apple, une machine "conservatrice" avec un design et des fonctionnalités qui ne changent pas d’une année sur l’autre, grâce à son autonomie exceptionnelle qui ne cesse de s'améliorer de génération de génération. Un résultat qui s'explique par l'efficacité des nouveaux processeurs Intel et la capacité d'Apple à les exploiter.

La version 2013 du MacBook Air avait tenu 14h25mn à notre test d’autonomie (lecture vidéo en boucle). Le modèle 2014 avait porté l'endurance à 16h26mn. Le MacBook Air 2015 tient 18 heures ! Un second test d'autonomie avec une lecture de vidéo HD en streaming via Internet, a permis d'atteindre 10h08mn. Même dans ces "pires" conditions, l'autonomie du MacBook Air 13" (2015) permet de tenir une journée complète.

Même si le MacBook Air ne fait plus rêver comme auparavant, il reste une machine de référence pour travailler, regarder des vidéos... Une machine incontournable pour les voyages en avion, les longues sessions de travail en salle de réunion ou le travail nomade de cafés Wi-Fi en cafés Wi-Fi. Certains éléments son datés comparés aux PC portables les plus récents, en particulier la définition de son écran et ses bordures épaisses. Mais l’autonomie encore améliorée compense tout cela.

Dans la gamme MacBook, le Pro se veut le plus polyvalent avec un écran offrant une plus haute définition, de meilleures performances et un design qui reste assez fin. Le MacBook 12 pouces est réussi, mais ses performances et son autonomie s'avèrent un peu faiblardes. Une machine qui reste chère et qui s'adresse aux ultra-nomades qui recherchent avant tout de la légèreté et se contentent d'un usage bureautique / Web. S’il n’est plus automatiquement le premier choix, le MacBook Air est toujours aussi efficace dans la plupart des tâches courantes avec une autonomie extraordinaire. Son prix, qui en fait le MacBook le plus abordable, reste aussi un atout. Le MacBook Air continue de proposer l'ensemble des spécifications pour rester le plus populaire des MacBook.

Comme beaucoup d'autres routeurs portables, il dispose pour commencer d'un port Ethernet et d'une connectivité Wi-Fi, ce qui permet principalement de partager une seule connexion filaire avec plusieurs terminaux, tels qu'un ordinateur, une tablette et un téléphone. Dans certains établissements, la connexion de chaque appareil est facturée.En l'occurrence le dernier né de D-Link dispose d'une connectivité Wi-Fi 802.11ac pouvant atteindre 750 Mb/s sur deux bandes. Mais le port Ethernet plafonne à 100 Mb/s, et il est de toute manière assez rare de bénéficier d'un débit supérieur à 100 Mb/s dans un hôtel. La bande des 5 GHz en revanche peut sensiblement améliorer la fiabilité de la connexion, car elle reste assez peu utilisée.

Les différents terminaux connectés au réseau pourront néanmoins exploiter ce débit pour échanger des fichiers entre eux, ou avec un périphérique branché à l'un des deux ports USB 2.0 de l'appareil. On peut effectivement brancher un support de stockage tel qu'un disque dur, et y accéder via une application maison ou via un navigateur Internet. On peut aussi et surtout brancher un modem 3G ou 4G, pour se connecter à Internet de n'importe où, y compris en déplacement.

Le DIR-510L dispose effectivement d'une dernière corde à son arc : il intègre une batterie de 4000 mAh. Celle-ci lui permet de fonctionner de manière autonome, sans source d'alimentation micro-USB, pour une durée indéterminée. Elle lui permet aussi d'alimenter un périphérique externe au travers de ses ports USB, l'un délivrant jusqu'à 1 A, pour une tablette par exemple, l'autre jusqu'à 0,5.

D-Link combine donc dans son DIR-510L les fonctions d'une batterie externe, d'un hotspot mobile et d'un routeur portable. Il est désormais disponible en France au prix public de 190 euros, alors qu'il n'est vendu que 100 dollars HT aux États-Unis (soit environ 85 euros TTC).
Après le ROG G551, Asus lance un nouveau modèle d'ordinateur portable gamer 15,6 pouces : le G501. Ce dernier se différencie de son aîné en étrennant un tout nouveau châssis beaucoup beaucoup plus fin (20,6 mm) et léger (2,06 kg). Le constructeur ne s'est pas arrêté à l'aspect extérieur puisqu'il a équipé cette nouvelle machine d'un nouveau processeur Intel Core i7-4720HQ et de la dernière née des cartes graphiques Nvidia, la GeForce GTX 960M.

Asus s'attaque donc au marché des ordinateurs portables gamers ultra-fins, pour concurrencer des modèles comme le MSI GS60 Dominator Pro ou encore le Gigabyte P34W Ultrablade. La marque a choisi d'équiper sa nouvelle machine d'une configuration relativement puissante en la dotant d'un processeur i7-4720HQ accompagné d'un maximum de 16 Go de mémoire. Le G501 intègre également un double système de stockage reposant sur un SSD (port de type M2 PCIe 4x ou bien SATA 3) d'une capacité allant jusqu'à 512 Go et un port SATA 3 pour des disques durs de 2,5". Cela devrait lui permettre d'accompagner l'utilisateur dans un très grand nombre de tâches sans aucun souci de fluidité et de puissance. La partie graphique est un peu plus modeste, puisqu'elle repose sur une Nvidia GeForce GTX 960M. Cette dernière offrira un bon niveau de performance sur les modèles dotés d'une dalle Full HD, mais sera incapable de fournir une expérience correcte dans la définition native des modèles équipés de dalle 4K (3 840 x 2 160 px). Les deux dalles disponibles seront de type IPS et profiteront d'un revêtement mat.

Un des points faibles que nous avons déjà remarqué lors des tests effectués sur des machines de cette épaisseur vient de la qualité de leur refroidissement et des nuisances sonores qui en découlent. Asus semble avoir pris le problème au sérieux en dotant le G501 d'un nouveau système appelé "Hyper Cool technology". Sous ce nom se cachent en fait deux systèmes de refroidissement distincts, l'un pour le GPU et l'autre pour le CPU, ce qui devrait permettre un refroidissement plus efficient et silencieux, d'autant que la carte graphique devrait être peu énergivore. Nous vérifierons tout cela lors d'un éventuel test. Le châssis est pour sa part composé d'aluminium et dispose d'un clavier de type chiclet rétroéclairé en rouge.

La finesse du G501 ne l'empêche pas de proposer une connectique fournie avec 3 ports USB 3.0, un port HDMI, un port Mini DisplayPort ou Thunderbolt, un lecteur de carte SD et un port jack combo casque/micro. La connectivité sans fil est laissée entre les mains du Wi-Fi (802.11ac; a/g/n; b/g/n) et du Bluetooth 4.0.

Nous n'avons pas encore les prix ni les disponibilités pour le marché français, mais la version la plus haut de gamme est commercialisée 2000 $ aux États-Unis.
Aorus est habitué à nous présenter des machines très puissantes, mais entre le X3+ (un 13") et le X7 Pro (un 17"), le constructeur n'avait encore aucune machine. Un vide comblé par la venue du tout nouveau x5 qui comme ses prédécesseurs affiche une fiche technique très alléchante pour tous les amateurs d'ordinateurs portables sous stéroïdes.

Le design du châssis du X5 reste en droite ligne de celui initié par le X7 puis le X3 : les lignes sont tendues, les extracteurs d'air semblent toujours venir d'un F22 Raptor ou d'une Lamborghini, le tout conservant une parure noire qui l'assagit ainsi qu'une finesse peu commune pour ce type de machine (23 mm). Le constructeur utilise toujours l'aluminium ; la machine est donc relativement légère (2,5 kg) et vraisemblablement d'une certaine solidité.

Comme toutes les autres productions d'Aorus, la configuration matérielle est particulièrement impressionnante, à tel point que le constructeur n'a pas peur de lui attribuer le titre d'"ordinateur 15" le plus puissant du monde". Et nous ne sommes pas loin de leur donner raison, mais jugez plutôt par vous-même. Le X5 intègre un processeur de toute dernière génération (Broadwell) Intel Core i7-5700HQ, accompagné de 8 Go de mémoire vive (extensible à 32 Go) et un système de stockage qui peut intégrer jusqu'à 3 SSD au format M2 d'une capacité unitaire allant de 128 à 512 Go et un disque dur mécanique (de 500 à 2 To). Cette configuration promet des performances de tout premier ordre, quel que soit le logiciel ou la tâche demandés. Pour la partie graphique, le constructeur fait encore une fois appel à un SLI de carte Nvidia en intégrant deux GPU de dernière génération, des GTX 965M avec 8 Go de mémoire graphique (!).