Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 10849
Batterie Asus K43JM

Le Chromebook Pixel est disponible à partir d’aujourd’hui sur le tout nouveau Google Store mais uniquement aux États-Unis.Réservé pour le moment au haut de gamme – en l’occurrence, la série Porsche Design de LaCie -, l’USB Type C devrait petit à petit devenir la nouvelle norme. Le fabricant LaCie vient en tout cas de lever le voile sur le premier disque dur portable équipé de la fameuse connectique réversible, qui permettra aux utilisateurs de ne plus se soucier du sens de la connectique lorsqu’ils branchent leur disque dur externe au PC.L’intérêt du Type C ne s’arrête pas là puisqu’on note aussi un gain important au niveau de la rapidité du transfert. Le disque dur de LaCie est ainsi capable de transférer des données à une vitesse de 100Mo/seconde.Décliné en plusieurs formats (500 Go, 1 To, 2 To), le disque dur externe de LaCie sera également livré avec un câble USB 3.0, histoire de ne pas limiter le propriétaire au niveau des possibilités de connexion.Au Canada, on ne rigole pas avec la sécurité de l’état. Un résident canadien est passé directement par la case prison pour avoir refusé de communiquer le mot de passe de son smartphone.

De retour d’un voyage en République Dominicaine, un citoyen canadien a été arrêté à la frontière de son pays pour avoir refusé de communiquer le mot de passe de son smartphone aux douaniers. L’homme, qui estime que les données sauvegardées sur son smartphone sont strictement confidentielles, a été privé de liberté durant plusieurs heures, avant d’être relâché.Au Canada, les voyageurs doivent désormais communiquer le mot de passe de leur smartphone et de leur ordinateur portable, sous peine de se voir refuser un VISA ou de recevoir une amende pouvant monter jusqu’à 25.000$.“Les officiers de la douane ont le droit d’inspecter toutes les affaires en votre possession, durant le transit. Cela inclut le smartphone, la tablette et l’ordinateur” explique Rob Currie, directeur du Law and Technology Institute.En théorie, tous les passagers d’un vol ne sont pas contrôlés. Seuls ceux présentant un profil “à risque” ou piochés au hasard sont susceptibles de se voir demander le mot de passe de leur smartphone. Reste que l’absence de cadre juridique ne permet pas de savoir où s’arrête le droit des douaniers, ni s’ils sont autorisés à demander par exemple les mots de passe pour certains services ou applications utilisés sur le smartphone. Confidentielles ou non, vos données ne seront en tout cas plus à l’abri de Big Brother une fois le pied posé sur le territoire canadien.

Une forte croissance des attaques visant les smartphones, très vulnérables actuellement, est redoutée dans les prochaines années, les pirates profitant de la négligence et de la naïveté des utilisateurs dans leur navigation sur internet.“Le marché du mobile est régi par l’innovation et se concentre sur l’ajout de fonctionnalités liées au marketing plutôt que sur la sécurité et le respect de la vie privée“, résume James Lyne, interrogé en marge du Congrès mondial de la téléphonie mobile qui s’achève jeudi à Barcelone.Responsable de la sécurité globale chez Sophos, il pointe du doigt la responsabilité des fabricants dans l’insuffisante sensibilisation des consommateurs, qui sont seulement 40% à utiliser un code PIN.Lors de la présentation dimanche à Barcelone de son nouveau smartphone, le S6, Samsung a insisté sur son apparence, sa recharge sans fil ou la qualité de son appareil photo mais pas sur sa protection anti-virus.

Pourtant, “on vit avec les smartphones ce qu’on a expérimenté avec les PC il y a 15 ans. Il y a de plus en plus de problèmes de sécurité car avec leur puissance de calcul ce sont de véritables petits ordinateurs, connectés en permanence“, explique à l’AFP Tanguy de Coatpont, directeur général de Kaspersky Lab France.L’étude la plus récente de cette société spécialisée dans les antivirus montre que 28% des utilisateurs ignorent tout ou presque des logiciels malveillants mobiles, faisant le jeu des cybercriminels.Chose plus surprenante, 26% des personnes interrogées ont conscience des risques mais ne s’en inquiètent pas.Cette irresponsabilité incite depuis deux ans environ les cybercriminels à viser davantage les smartphones. Selon Alcatel-Lucent, 16 millions de personnes en auraient été victimes en 2014.“On est sur des croissances en volume parfois supérieures à 400% de trimestre à trimestre“, même si on reste encore loin des attaques sur ordinateur, indique David Grout, directeur Europe du Sud d’Intel Security.

“C’est un vecteur de risque de plus en plus important, car les hackers ont à portée de main les nombreuses informations personnelles (…) en particulier financières“, ajoute-il.Entrée ou haut de gamme, les mobiles de dernière génération ne sont en effet pas conçus dans une perspective sécuritaire, à la rare exception d’un modèle dédié comme le Blackphone 2 dévoilé lundi à Barcelone.Comme son prédécesseur lancé en 2014, ce smartphone prémunit en théorie son propriétaire des cyberattaques et de la surveillance des agences de renseignement.Pour plus de 600 dollars, le dernier modèle de l’entreprise Silent Circle, à la coque noire passe-partout, permet de passer des appels chiffrés avec un correspondant utilisant un smartphone classique.Il marche sur les plate-bandes de BlackBerry, à la peine dans son activité de vente de terminaux mobiles, en s’adressant en priorité aux entreprises. Celles-ci sont confrontées à des attaques majeures du fait que les appareils des salariés ne sont pas sécurisés.Sur ce marché, le groupe français CS Communication et Systèmes a présenté à Barcelone une solution basée sur une carte mémoire micro-SD à insérer dans le terminal, pour protéger conversations et envois de données.

“Les attaques ont lieu majoritairement aujourd’hui sur Android, une plateforme très ouverte qui détient plus de 80% de parts de marché“, rappelle Tanguy de Coatpont.Mais iOS, le système d’exploitation d’Apple, jugé plus sûr que celui de Google, n’est pas complètement épargné.“Le mois dernier au Royaume-Uni, la version sur iPhone de l’application de rencontres gay Grindr a été piratée“, révèle ainsi Sean Sullivan, chercheur chez F-Secure.Les hackers comptaient sur l’orientation sexuelle de leurs victimes pour qu’elles ne dénoncent pas au plus vite leurs agissements, souligne-t-il.“Il faudrait qu’un virus aussi puissant que Cryptolocker en 2013 voit le jour sur mobile pour provoquer un choc salutaire dans l’opinion publique“, assure Sean Sullivan, en référence à ce “ransomware” originaire de Russie.Ce type de logiciel cryptait au départ les données des ordinateurs infectés et réclamait ensuite une rançon au propriétaire pour lui rendre ses données. Il cible désormais aussi les téléphones portables.Et même s’ils paient, les victimes ont une infime chance de récupérer leurs informations.

Dans l’immédiat, les experts en sécurité informatique recommandent d’installer des logiciels antivirus scannant le trafic internet et de télécharger les applications seulement sur des plateformes officielles.La marque, vendue par Sony à Japan Industrial Partners, prépare un événement le 12 mars prochain afin de présenter un téléphone. L’emballage a, lui, déjà été révélé. Un nouveau fabricant asiatique rejoindra bientôt le segment des smartphones avec un premier dispositif dont les caractéristiques, selon les rumeurs actuelles, ne devraient pas impressionner les technophiles mais fera tout de même tourner les têtes. En effet, ce n’est rien de moins que VAIO, la populaire marque de PC portables anciennement détenue par Sony, qui entrera en concurrence avec, notamment, la gamme Xperia, déjà suffisamment chahutée. De quoi dérouter bon nombre de consommateurs peu informés des derniers mouvements industriels.

Aujourd’hui, le packaging a fait son apparition sur la toile, plus précisément sur le site japonais PC Watch. Malgré un positionnement sur le milieu de gamme, la boîte souligne un aspect relativement soigné. Reste à découvrir si le boîtier, à l’instar des derniers ordinateurs VAIO, sera à la hauteur de la réputation de la marque.Hugo Barra, le vice-président de Xiaomi, a confirmé au cours du Mobile World Congress son ambition de proposer des accessoires pour smartphones sur le marché européen.Le groupe chinois Xiaomi, qui a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps, devrait lancer sa propre boutique d’accessoires pour smartphones en Europe, d’ici quelques semaines. Hugo Barra, le vice-président du groupe, a confirmé l’ambition de Xiaomi de s’attaquer aux marchés occidentaux.Le succès des terminaux Xiaomi en Chine empêche néanmoins une expansion trop rapide en Occident. Confronté à quelques soucis de production, le groupe chinois aurait préféré introduire sa marque en Europe en se concentrant sur les accessoires pour mobiles, parmi lesquels on retrouve un bracelet de suivi d’activité, des écouteurs et des batteries portables.

Le salon du mobile de Barcelone a été l’occasion de découvrir les grandes tendances de l’année 2015 et d’avoir un premier aperçu des smartphones, montres et tablettes qui sortiront au cours des prochains mois. Petite sélection du meilleur du Mobile World Congress.Doté d’un écran extra-large de 5,7″, ce smartphone sous Windows se veut une alternative bon marché aux phablettes comme le Galaxy Note 4 ou l’iPhone 6 Plus. Outre son prix (219€), ce qui étonne le plus, ce sont ses spécificités. Le smartphone de Microsoft embarque en effet un appareil photo de 13 mégapixels, un APN spécial selfies de 5 mégapixels, un processeur quad-core cadencé à 1,2Ghz et 1 Go de RAM. Certes, le Lumia 640 n’est pas tout à fait en mesure de rivaliser avec le haut de gamme, mais vu sa fluidité et ses performances, il devrait sans aucun doute offrir un rapport qualité/prix difficile à égaler.

La petite startup américaine Pebble a profité du Mobile World Congress de Barcelone pour lever le voile sur une nouvelle montre de luxe, la Pebble Time Steel. Disposant d’un boitier en métal et livrée avec deux bracelets (l’un en cuir, l’autre en métal), la nouvelle montre de Pebble embarque également un écran couleur et offre une autonomie pouvant monter à 10 jours, soit 10 fois plus que la future montre d’Apple. Compatible avec l’iPhone et les terminaux Android, elle devrait s’avérer d’une simplicité enfantine à utiliser et offrir un écosystème riche. Elle sera en tout cas la principale concurrente de la montre d’Apple lors de son lancement, prévu pour la fin d’année en Belgique. Son prix devrait quant à lui avoisiner les 299€.Compatible avec les terminaux Android, iOS et Windows, le clavier mobile de Microsoft se plie en deux pour se glisser facilement dans un sac à main et n’occupe qu’un espace réduit grâce à sa conception ultra-slim. Ultra-portable, il communique en Bluetooth 4.0 avec le smartphone de l’utilisateur et permet de passer facilement d’un appareil à l’autre. Son prix de vente devrait quant à lui avoisiner les 100 euros.

Pas plus grande qu’une pièce de 5 cents, la nouvelle carte microSD de SanDisk offre pourtant une capacité de 200 Go. Un record absolu pour une carte microSD, dans la mesure où la capacité maximale existant jusqu’à ce jour montait à “seulement” 128 Go. D’après le fabricant, la carte est idéale pour les propriétaires de smartphones et de tablettes, qui peuvent étendre facilement la capacité de stockage de leur terminal avec une carte microSD qui permet d’écrire à une vitesse de 90Mb/seconde et de transférer 1200 photos par minute. Le prix devrait également atteindre des records puisqu’on évoque un tarif de 399$ au lancement.Produit de luxe par excellence, le Galaxy S6 Edge de Samsung figure sans doute parmi les smartphones les plus élégants que nous ayons jamais vu. Outre sa coque métallique qui contraste avec l’habillage plastique des anciens terminaux de Samsung, on apprécie particulièrement ses courbes élégantes et son écran incurvé sur les deux tranches, qui n’apporte pas vraiment de fonctionnalité révolutionnaire mais en fait néanmoins un objet très désirable. Au niveau du prix, il faudra néanmoins débourser au minimum 849€ pour en faire l’acquisition, et jusqu’à 1049€ pour la version 128Go!

  1. http://dovendosi.microblr.com/
  2. http://www.getjealous.com/dovendosi
  3. http://plaza.rakuten.co.jp/dovendosi/