Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 11136
Batterie ASUS N50VF

BIEN PARLER EN RÉUNION Raphaël Wach est encore plus direct. Lui qui se définit aujourd’hui comme expert des technologies mobiles d’Apple et serial entrepreneur a commencé sa carrière, à la sortie de l'Epitech, comme développeur dans les sociétés de services Cap Gemini Consulting puis Logica, avant de lancer plusieurs start-up développant des applications pour iPhone et iPad. Il y a un plafond de verre au-dessus duquel on ne peut pas passer si on ne fait pas de management. Le résultat, c’est qu’en France il y a surtout des développeurs très jeunes, sans expérience et donc pas vraiment bons. Dès la sortie de l’école, on vous dit : 'Dans deux ans, il faut que tu fasses du management.' Aux Etats-Unis, on rencontre des développeurs qui ont 50 ans et qui sont reconnus pour leur talent. Ici, on fait comprendre aux jeunes qu’il faut mettre un beau costume et bien parler en réunion. Pour Raphaël Wach, les dégâts sont importants. Cette situation provoquerait d’importants surcoûts dans le développement des applications informatiques : Quand on lance des projets mal pensés et mal gérés, les développeurs savent eux que cela ne marchera pas. Mais on ne les consulte pas. ACTUS REUTERS Des pirates informatiques se sont engouffrés dans une faille de sécurité présente dans les versions les plus récentes du navigateur Internet Explorer de Microsoft. Ils ont ainsi pu s'attaquer à plusieurs sites du secteur de la Défense aux Etats-Unis et en France, rapportent des chercheurs. La faille critique de type zero day constatée dans les navigateurs Internet Explorer 9 et Internet Explorer 10 a été à l'origine de cyberattaques menées depuis au moins trois semaines contre le site des Anciens combattants américains et semble-t-il aussi contre le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS), a déclaré vendredi 14 février Alexander Watson, directeur de recherche sur les menaces informatiques de la société de sécurité Websense.

La trace la plus ancienne du code d'attaque utilisé par les pirates remonte au 20 janvier, a indiqué Websense, qui n'exclut pas que les intrusions aient été plus anciennes. La trace a été retrouvée sur une page web dont l'adresse URL est pratiquement identique à celle du site du GIFAS. Le lien vers cette fausse page pourrait avoir été envoyé aux employés par courriel, a précisé Alexander Watson. Selon Websense, il s'agirait d'une opération de piratage complexe, visant à s'introduire dans les ordinateurs d'employés du secteur afin d'y dérober des données sensibles ou des mots de passe qui permettraient aux hackers d'usurper leur identité et d'envoyer en leur nom des courriels contenant des logiciels malveillants.

PASSER À INTERNET EXPLORER 11 La faille zero day a été identifiée sur Internet Explorer 10 mais Microsoft a découvert qu'elle existait déjà sur IE 9. Nous recommandons à nos clients de passer à Internet Explorer 11 pour obtenir davantage de protection, a déclaré Adrienne Hall, directrice générale de la division Trustworthy Computing chez Microsoft. Une autre société de sécurité, FireEye, la première à avoir repéré la cyberattaque contre le site des Anciens combattants américains, estime celle-ci liée à de précédentes attaques visant le secteur financier japonais, qui avaient été attribuées par les experts Symantec a un groupe très organisé de pirates chinois. Le GIFAS regroupe 309 sociétés françaises spécialisées dans l'étude, le développement, la réalisation, la commercialisation et la maintenance de tous programmes et matériels aéronautiques et spatiaux. La fédération professionnelle créée en 1908 précise sur son site que son domaine recouvre les avions civils et militaires, les hélicoptères, les moteurs, les missiles, les satellites et les lanceurs spatiaux, les grands systèmes aéronautiques, de défense et de sécurité, les équipements, les sous-ensembles et les logiciels associés.

Lors de son Samsung Forum à Malaga (Espagne), le géant sud-coréen a dévoilé les produits phares de sa gamme 2014. Parmi les nouveautés présentées, la nouvelle gamme Galaxy Note Pro et Galaxy Tab Pro, destinée en priorité aux professionnels. Quelques semaines après le CES de Las Vegas, Samsung a convié 8000 acheteurs et 2000 journalistes à Malaga, dans le sud de l’Espagne, pour présenter ses nouveautés 2014. Lors de ce Samsung Forum 2014, peu d’annonces inédites à se mettre sous la dent mais une série de confirmations. Le géant sud-coréen croit dur comme fer à l’essor du marché de la UHDTV, expose avec fierté ses premiers écrans incurvés et connecte de plus en plus d’objets de la maison (comme un lave-linge design, le WW 9000, contrôlable avec son smartphone, créé spécialement pour le marché européen). UNE GAMME DE TABLETTES PRO Samsung a également amené dans ses valises sa nouvelle gamme de tablettes, les Galaxy Tab Pro et Galaxy Note Pro. Des produits haut de gamme, tournant sous Android Kit Kat, destinés à la fois au grand public et aux professionnels, afin de concilier travail et loisirs. On y trouve des outils de productivité: une gestion de la suite bureautique Office, une fonction 'Remote PC', qui permet de se connecter à son ordinateur de bureau, une application 'e-meeting' pour partager des présentations Powerpoint en groupe…, détaille Isabelle Rojanathara, chef de produits tablettes au sein de Samsung Electronics France. Des pages d’accueil différenciées personnalisables permettent de séparer les activités 'pros' des loisirs, ajoute-t-elle. On est donc à mi-chemin entre une approche grand public et BtoB.

La gamme de tablettes Pro sera disponible en France dès le mois de février. Le produit phare, la Galaxy Note Pro, dotée d’un écran de 12 pouces, sera vendue à partir de 749 euros. Les Galaxy Tab Pro, aux écrans de 8,4 et 10,1 pouces, s’affirmeront comme des concurrents sérieux de l’iPad Air.Dévoilée en exclusivité mondiale au Mobile World Congress, la nouvelle Ford Focus se veut le véhicule le plus intelligent et connecté sur le marché. Ses 18 capteurs et radars lui permettent par exemple d’améliorer les dispositifs d’assistance à la conduite et de sécurité que le constructeur américain met en place sur ses modèles depuis 2007. Présent pour la troisième année consécutive au Mobile Wold Congress (MWC) de Barcelone, Ford joue à fond la carte de la connectivité. Ce lundi 24 février, c’est donc en terre catalane que le constructeur américain a dévoilé la nouvelle version de sa Focus, l’un des modèles les plus vendus dans le monde. Le secteur automobile et celui des nouvelles technologies sont en train de converger, a souligné Pim van der Jagt, responsable des nouvelles technologies chez Ford, pour justifier ce choix de présenter un nouveau modèle à Barcelone plutôt qu’à Genève, où le salon automobile international ouvre ses portes dans quelques jours.

COMMANDES PLUS INTUITIVES Côtés fonctionnalités, la Focus est le premier véhicule de Ford à bénéficier de la nouvelle version de son interface homme-machine, Sync. Sync 2 dispose d’un système amélioré de reconnaissance et de synthèse vocale ce qui rend plus simple la recherche de contenus musicaux par exemple, explique Monika Wagener, porte-parole de la division recherche et ingénierie avancée chez Ford Europe. Concrètement, une fois le bouton de reconnaissance vocale enclenchée, le système est désormais capable de lancer une chanson en reconnaissant le nom de l’artiste. Sur la première version, le conducteur devait par exemple préciser Artiste : Beatles pour écouter un titre du groupe. Renforcer l’intuitivité du système a été pour nous une priorité, indique Monika Wagner. Autre exemple avec le système de navigation, qui peut désormais être commandé vocalement en indiquant une adresse ou un lieu. Avec le Travel guide de Michelin inclus dans le système, il suffit de dire 'j’ai faim' et l’ordinateur vous trouve les restaurants les plus proches, s’amuse Monika Wagner. Mais Ford met également la technologie au service de la sécurité. Au-delà de fonctions d’assistance au stationnement renforcées, le constructeur a également amélioré son système de freinage d’urgence. Si le conducteur ne réagit pas alors que le système a repéré la présence d’un obstacle, les freins se déclencheront automatiquement jusqu’à 50 km/h, contre 30 précédemment. L’active city stop met ainsi à profit une partie des 18 capteurs, caméras et radars qui équipent cette nouvelle Focus.

Un, deux, trois… C’est parti pour les soldes de l’hiver 2014 ! D’après une étude de la Fevad, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance, les Français seront 30 millions à faire ou à préparer leurs emplettes en ligne. Près de 56 % des internautes déclarent avoir l’intention de faire des achats en ligne. Entre le 8 janvier et le 11 février, 71 % d’entre eux se serviront de leur ordinateur pour ne pas laisser filer la bonne affaire, 24 % utiliseront leur smartphone et 24 % leur tablette. Le budget moyen envisagé par les cyberacheteurs est de 207 euros. L’écurie de F1 Marussia a perdu une journée complète d’essais à cause d’une infection par un cheval de troie des ordinateurs de l’équipe se trouvant dans les stands. Une attaque qui tombe au pire moment car les écuries ont besoin d’engranger beaucoup de données pour mettre au point de nouvelles voitures.

Les virus sont presque aussi vieux que l’informatique, mais chaque jour ils attaquent de nouvelles cibles. Après l’attaque en début d’année de réseaux d’objets communiquants dont des réfrigérateurs, c’est au tour de la Formule 1 d’être touchée par ce fléau. Les images des webcams de millions d'utilisateurs de Yahoo dans le monde ont été interceptées par les services de renseignement électronique britanniques (GCHQ), via les caméras intégrées aux ordinateurs, affirme jeudi le Guardian. Le GCHQ conserve toujours dans ses archives des images ainsi piratées, certaines ayant un caractère sexuellement explicite, ajoute le quotidien britannique. Des dossiers du GCHQ entre 2008 et 2010, transmis au journal par Edward Snowden, ancien consultant de la National Security Agency (NSA) américaine, montrent que ce programme de surveillance, baptisé Optic Nerve, consistait à sauvegarder une image toutes les cinq minutes, prise au hasard dans les conversations par webcam d'utilisateurs de Yahoo.

Optic Nerve était toujours opérationnel en 2012, affirme le Guardian. Officielement, ce programme secret visait à expérimenter la reconnaissance faciale automatique afin de surveiller des suspects potentiels de terrorisme ou à en identifier d'autres. Le quotidien britannique ajoute que l'utilisation des données ainsi recueilies se faisait grâce à un outil informatique fourni par la NSA. Rien qu'en six mois en 2008, des images auraient ainsi été volées à plus de 1,8 million d'utilisateurs de Yahoo dans le monde. Un responsable du GCHQ s'est refusé jeudi à tout commentaire. Pour sa part, Yahoo a déclaré n'avoir jamais eu connaissance de ces pratiques. Si c'est vrai, ce serait une violation tout à fait inacceptable de la vie privée de nos utilisateurs, à une échelle totalement nouvelle, a souligné dans un courriel la porte-parole du portail internet, Suzanne Philion. L'éditeur de logiciels de conception et fabrication assistée par ordinateur Dassault Systèmes a fait l'acquisition de l'américain Accelrys, a annoncé la firme française dans un communiqué le 29 janvier. La transaction valorise Accelrys à environ 750 millions de dollars (550 millions d'euros environ). Aux termes de cet accord, Dassault Systèmes lancera une offre publique d'achat portant sur l'ensemble des actions en circulation d'Accelrys à un prix de 12,50 dollars américain par action, note Dassault Systèmes.

  1. http://dovendosi.blogghy.com/
  2. http://www.nichtraucher-blogs.de/blogs/dovendosi/
  3. https://www.wireclub.com/users/dovendosi/blog