Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 10589
Batterie ASUS UL20A

Si on omet le manque de profondeur dans les plus basses fréquences, la restitution proposée par le GX-H2 est particulièrement équilibrée jusqu'à 2 kHz. Les graves tiennent correctement leur place dans la scène sonore et sont un minimum percutants et précis. Les voix bénéficient d'un très léger boost vers 1 kHz qui leur permet d'être correctement perçues, mais sans plus. Une large majorité des fréquences supérieures s'effondre par la suite, ce qui engendre une perception caverneuse de la plupart des sources. Il est donc difficile d'apprécier les distances et la profondeur dans la scène sonore tant toutes les sources paraissent lointaines et confinées. Au moins, on ne risque pas d'être gêné par d'éventuelles sibilances...

L'isolation passive gâche aussi l'expérience d'écoute et donc la sensation d'immersion. Nous ne dirons pas qu'elle est inexistante, mais presque. Si vous jouez dans un environnement bruyant, votre expérience d'écoute va être fortement perturbée.L'Enhance GX-H2 n'est pas particulièrement sensible, mais il peut être alimenté sans trop de problèmes par la grande majorité des sorties casque des PC. La distorsion est quant a elle discrète — ne vous fiez pas aux résultats du graphe jusqu'à 50 Hz, il s'agit d'un artefact lié à la mesure. La voix est correctement capturée et reste bien claire pour nos interlocuteurs dans la plupart des circonstances. Le bruit de fond reste assez bas même avec un niveau de capture élevé. Toutefois, il faudra appliquer un boost sur votre PC allant de +10 dB si vous parlez fort ou à +20 dB si vous parlez doucement ; il n'y a malheureusement pas de demi-mesure.

Le Yoga 3 Pro n'est pas passé dans notre laboratoire, mais ses composants et la gamme ne nous sont pas inconnus ; nous pouvons donc en déduire le type d'usage pour lequel il est pertinent. Doté d'un processeur Intel Core M-5Y70, de 8 Go de mémoire vive et d'un SSD de 512 Go, il sera idéal pour des travaux légers du type bureautique ou surf internet. En revanche, pour les plus lourdes tâches, comme le traitement photo/vidéo, il ne faudra pas compter sur elle, ou alors s'armer de beaucoup de patience. La partie graphique est laissée entre les mains d'un chipset intégré Intel Graphics HD 5300 qui sera parfait pour lire des vidéos, mais inapte pour le jeu, du fait de la définition de la dalle (3 200 x 1 800 px).

La connectique est limitée avec seulement deux ports USB 3.0, un port micro HDMI, un lecteur de carte SD et un port jack combo. La connectivité sans fil est assurée par le Wi-Fi et le Bluetooth 4.0.
Il y a quelques semaines, Microsoft mettait en avant l'optimisation d'Edge, en comparant l'autonomie d'une Surface Book en fonction du navigateur utilisé. Et, histoire d'en remettre une couche, la compagnie vante ses mérites désormais directement dans les notifications de Windows 10.

Cette petite nouveauté de Windows 10 a été repérée par nos confrères de The Verge, mais il reste à savoir si elle a fait son apparition en même temps que la mise à jour anniversaire du système d'exploitation. Désormais, lorsque l'on utilise Chrome, Firefox ou tout autre navigateur concurrent, une notification apparaît, nous encourageant à utiliser Edge, afin de profiter d'une meilleure autonomie. Si la méthode n'est pas spécialement nouvelle, elle reste discutable. Pour le moment, le message semble cependant apparaître de manière aléatoire et nous n'avons d'ailleurs pas eu l'occasion de le constater par nous-mêmes. Microsoft semble en tout cas tout à fait appuyer cette stratégie : interrogé par The Verge, un porte-parole de la compagnie affirme que ces notifications ont été créées pour apporter à l'utilisateur des astuces sur la façon dont il peut améliorer son expérience avec Windows 10. Ceci inclut des informations permettant d'améliorer la durée de vie de la batterie. Microsoft précise tout de même qu'il est toujours possible de choisir son navigateur par défaut (encore heureux) et que ces astuces peuvent être désactivées dans les paramètres de notifications de Windows 10.

De notre côté, et comme nous l'avons constaté lors de récents tests, nous reconnaissons tout à fait la très bonne optimisation d'Edge, qui permet de sensiblement économiser la consommation d'une batterie de PC portable. En revanche, Microsoft montre une fois de plus un certain acharnement, qui confine au harcèlement, dans la promotion de ses outils maison. À force de notifications envahissantes, l'utilisateur pourrait bien finir par tout désactiver et affirmer un certain rejet des applications de la compagnie américaine, aussi réussies soient-elles. Sonos, pionnier des systèmes multipièces, n'est pas resté très longtemps seul sur le terrain de la musique domestique multidiffusée. Les fabricants audio se hâtent de proposer leur propre solution, à l'instar de Samsung, Harman, Panasonic, Bose et même le frenchy Devialet. Cependant, Sonos entend bien défendre son invention et n'hésite pas à attaquer ses concurrents à coup de procès pour violation de brevet. Denon et sa gamme multiroom Heos, trop proche des Play du fabricant californien, en font les frais.

Le fabricant japonais ne s'avoue pourtant pas vaincu et lance l'Heos 1, enceinte sans fil portable compacte à deux voies résistante à l'humidité. Comme ses consœurs aux noms de modèles impairs et premiers (Heos 7, Heos 5 et Heos 3), elle se connecte au système multiroom via le Wi-Fi et est pilotable depuis l'application Heos, par laquelle il est possible d'appairer simultanément deux Heos 1 pour diffuser un son en véritable stéréophonie. Un module optionnel nommé Heos 1 Go lui offre l'indépendance d'une prise de courant (batterie d'une autonomie de 6 heures) ainsi qu'une connexion Bluetooth.
Avant d'entrer dans le vif du sujet, il nous parait intéressant de vous transmettre quelques chiffres concernant Windows 10 en France : selon Microsoft, Windows 10 est désormais installé sur 30 millions d'ordinateurs (fixe et portable, Mac ou PC), ce qui en fait le système d'exploitation leader dans l'Hexagone, avec 31 % de présence. Juste derrière, Windows 7 est encore installé sur 30,5 % des ordinateurs, tandis que la part de Windows 8.1 est réduite à 9 %. On se doute cependant que ces chiffres ont été relevés avant la fin de la gratuité de Windows 10, pour les possesseurs de Windows 7 et Windows 8.1. Quoi qu'il en soit, la politique de Microsoft en matière de gratuité de migration a clairement porté ses fruits, Windows 10 ayant connu un taux d'adoption record.

Cortana et Windows Hello désormais mieux intégrés
Revenons maintenant à la mise à jour anniversaire, dont le déploiement a débuté hier. Vous pouvez cependant mettre à jour vous même votre Windows 10, via un outil Microsoft disponible à cette adresse. Il est également possible de repartir sur une installation complète de Windows 10, incluant cette mise à jour, si vous voulez revenir à un PC neuf, et dépourvu d'applications tierces. Dans ce cas, c'est par ici que ça se passe.De notre côté, nous relevons quatre nouveautés qui semblent plus conséquentes que les autres. Tout d'abord, la mise à jour anniversaire permet une intégration plus poussée de l'assistant vocal Cortana. À la manière de Ok Google ou Dis Siri, Cortana peut désormais réagir à un Hey Cortana, même depuis l'écran de verrouillage de la machine. Ce dernier est également plus pro-actif, peut vous rappeler vos rendez-vous, vous proposer de réserver un restaurant ou vous faire des suggestions basées sur votre emploi du temps et vos activités. L'assistant est désormais mieux intégré dans certaines applications, comme Skype ou Courrier. À noter que, si vous trouvez Cortana beaucoup trop envahissant, il est tout à fait possible de s'en passer.

Notons ensuite l'arrivée, très attendue, des extensions pour le navigateur Edge. Ces dernières sont proposées via le Windows Store et se gèrent via les options. Bien entendu, qui dit extensions dit bloqueur de publicité type Ad-Block. Un outil qu'il faut cependant utiliser avec intelligence et précision, sous peine de voir ses médias web préférés disparaître par manque de moyens. Microsoft Edge bénéficie désormais également d'une intégration de Windows Hello, le système d'authentification de Microsoft.
En parlant de Windows Hello, celui-ci est désormais ouvert aux développeurs. Pour le moment, seule une poignée de services l'intègrent : Dropbox ou encore Linxo (application de gestion de compte bancaire). À l'avenir, l'outil devrait être utilisé par des banques et même des sites web.Enfin, Window Ink devrait ravir les possesseurs de Surface ou de deux-en-un munis d'un stylet. Un clic sur le dessus fait désormais apparaître un menu latéral, qui offre l'accès rapide à un pense-bête, un bloc-notes et un outil de captures d'écran (sur laquelle il est ensuite possible de faire des annotations manuscrites).

On ne pouvait cependant pas terminer cet article sans ajouter une nouveauté bonus, qui n'a l'air de rien, mais améliore grandement l'ergonomie du menu Démarrer : désormais toutes les applications installées apparaissent dans le menu de gauche, ce qui permet de gagner un temps précieux. Le LG 27UD88 embarque une dalle IPS de 27 pouces affichant une définition Ultra HD de 3840 x 2160 px, un pied réglable, une connectique complète avec un hub USB 3.0, du DisplayPort, du HDMI 2.0 et même de l'USB-C, ainsi qu'un design plutôt sympathique. Ce modèle est vendu environ 800 € et se place donc — dans un autre style — comme un concurrent direct de l'Asus PG27AQ (27, IPS, UHD, G-Sync), mais aussi de l'AOC U3277PQU, un modèle Ultra HD IPS, mais 32 pouces, ou encore du Iiyama G-Master GB2888UHSU (28, TN, UHD, FreeSync), beaucoup plus abordable. Le design de ce moniteur est à fois sobre et élégant, avec un pied arrondi en aluminium et des bords d'écran relativement fins. LG a opté pour un revêtement mat qui permet de limiter les reflets. La dalle IPS de 27 pouces affiche une définition de 3840 x 2160 px à un ratio 16:9, soit une résolution de 163 pixels par pouce.

La connectique est regroupée à l'arrière et les câbles sortent donc perpendiculairement à l'écran. Elle propose une entrée DisplayPort 1.2, de deux entrées HDMI 2.0 compatibles HDCP 2.2, de deux ports USB 3.0, d'une sortie casque et d'un port USB-C. Ce dernier peut être utilisé pour connecter un ordinateur portable afin de faire passer le signal DisplayPort, de charger le portable et aussi de bénéficier des ports USB (cf. encadré). À la base du pied, un petit crochet sert à guider les câbles proprement et éviter qu'ils ne s'étalent dans tous les sens. Ce moniteur embarque aussi deux enceintes dont la qualité est comme trop souvent assez médiocre. Elles peuvent dépanner, mais en aucun cas remplacer un kit d'enceintes.
L'OSD est accessible via un joystick situé à la base de l'écran. Ce joystick cliquable est pour nous le moyen le plus efficace de naviguer dans les menus et de modifier les différents paramètres. En revanche, il n'y a aucun autre bouton permettant, par exemple, l'accès direct au choix de la source ou encore au mode de jeu. L'interface — commune à tous les produits LG — permet d'accéder facilement à une source, au mode de jeu, à l'allumage et aux menus. Ces derniers permettent d'ajuster la luminosité, le contraste, la netteté, le gamma, la température des couleurs, l'overdrive, le FreeSync, etc.