Sites Grátis no Comunidades.net Wordpress, Prestashop, Joomla e Drupal Grátis


Total de visitas: 11577
Batterie ASUS UL50A

A noter que si la levée de fonds de Meta pâlit face à celles de Magic Leap (1,4 milliard de dollars au total jusqu'ici), sa technologie a le mérite d'être bien concrète et utilisable dès aujourd'hui.
Pour la septième fois consécutive, la Chine arrive en tête du classement Top 500 des supercalculateurs les plus puissants au monde. Mais pour la première fois, sa machine s’appuie sur des processeurs 100% chinois. Un résultat qui témoigne de la volonté de Pékin de maitriser les semiconducteurs clés.
Pour la septième fois consécutive, la Chine occupe la première place du Top 500, le classement des 500 supercalculateurs les plus puissants dans la planète publié à l’occasion de la conférence internationale du calcul intensif qui se déroule du 19 au 23 juin 2016 à Francfort, en Allemagne. Mais, pour la première fois, elle détient ce palmarès avec un supercalculateur 100% chinois.

UNE PUISSANCE DE CALCUL DE 93 PÉTAFLOPS
Son Sunway TaihuLight est en effet construit avec des processeurs spécifiques développés en Chine par le National Research Center of Parallel Computer Engineering & Technology (NRCPC). Installé au centre de calcul intensif de Wuxi, il affiche une puissance de calcul de 93 pétaflops, selon le référentiel Linpack. Aucun détail technique n’a encore filtré sur son processeur baptisé Sunway. Mais sa conception marque une étape importante dans la maîtrise technologique du calcul intensif par l’Empire du Milieu. Le supercalculateur chinois Tianhe-2, en tête du classement précédent avec une puissance de calcul de 33,8 pétaflops, s’appuie sur des processeurs Xeon de l’américain Intel. Il occupe désormais la deuxième place du Top 500.

LA CHINE N'EST PAS À SON COUP D'ESSAI
Ce n’est pas la première fois que la Chine démontre ses capacités à maîtriser la technologie clé au cœur des supercalculateurs : le processeur. Le Divinité bleue, installé en 2011 au Centre de calcul intensif de Jinan, était le premier supercalculateur chinois à tourner avec un processeur 100% local, le Shen Wei 1600 développé au Centre national de conception de circuits intégrés à hautes performances de Shanghai. Avec une puissance de calcul de 1 pétaflops, il pointait au 13e rang des ordinateurs les plus puissants de la planète. Là encore, aucun détail technique n’avait filtré sur ce mystérieux microprocesseur.

VASTE PLAN D'INVESTISSEMENT DANS LES SEMICONDUCTEURS
Depuis les révélations du gigantesque programme américain de cyberespionnage par Edward Snowden, la Chine tente de développer des alternatives locales aux technologies numériques américaines suspectées d’offrir des portes dérobées à la NSA, l’agence nationale de sécurité des Etats-Unis. Pékin est engagé dans une course visant à réduire sa dépendance vis-à-vis de l’extérieur dans un secteur jugé stratégique, les semiconducteurs, avec à la clé un programme d'investissement de 161 milliards de dollars en 10 ans. La maitrise du processeur au cœur des supercalculateurs s’inscrit dans cette stratégie.
Après avoir revendu la marque de smartphones Motorola à Lenovo en 2014, Google a embauché l'ancien président de... Motorola début 2016 pour diriger sa nouvelle division "hardware".

Ce n'est pas un nouveau métier pour Google, qui a sorti de nombreux objets sous sa marque ces dernières années : des tablettes, ordinateurs portables, dongles, un routeur design, des objets connectés via sa filiale Nest, et bientôt un casque de réalité virtuelle (le projet Daydream)... Mais côté smartphones, le géant n'a jamais commercialisé de mobile sous sa propre marque, préférant s'allier à des fabricants partenaires, sous le label Nexus. Google va d'ailleurs poursuivre cette stratégie et une nouvelle génération de portables Nexus est attendue cette année, en partenariat avec le taïwanais HTC.

UN GOOGLE PHONE EN 2016
Mais cela ne suffit plus à Google, qui prépare un modèle sous ses propres couleurs. Le Telegraph annonce en effet qu'un smartphone 100% Google devrait sortir avant la fin de l'année. Des discussions auraient même débuté avec plusieurs opérateurs télécom pour distribuer ce nouveau modèle, dont on ne connaît pas les caractéristiques techniques ni le positionnement tarifaire. Ce projet serait en tout cas distinct du projet de smartphone modulaire Ara que Google continue discrètement de développer.
Avec un téléphone dont il contrôle entièrement la conception, le design et la fabrication, Google va pouvoir accroître son emprise sur un écosystème Android très fragmenté. 8 smartphones sur 10 dans le monde embarquent le système d'exploitation de Google, mais ils sont conçus par une très grande diversité d'acteurs, ce qui rend la maintenance et les mises à jour très complexes. Avec son propre hardware, Google rêve de contrôler toute la chaine de valeur, en se passant d'intermédiaires.

Le Raspberry Pi, un petit ordinateur peu coûteux qui tient sur un seul circuit imprimé, a été l'un des moteurs de la révolution maker, cet engouement pour la création artisanale d'appareils électroniques. Fort de ce succès et alors que le marché de l'Internet des objets est en pleine expansion, la fondation Raspberry Pi sort une version 2, six fois plus puissante que le dernier modèle et aux possibilités logicielles décuplées.
Près de trois ans après le lancement du premier ordinateur monocarte Raspberry Pi (le 29 février 2012), la fondation éponyme annonce la sortie du Raspberry Pi 2.
Cette nouvelle carte s'appuie sur les améliorations qu'a connu le Raspberry Pi au fil des ans, notamment via un "Model B+" sorti en juillet 2014, mais en multiplie la puissance grâce à un nouveau processeur central (CPU) et une augmentation de la mémoire vive à 1 Go.

Le tout en conservant le prix de 35 dollars des anciens modèles. Le modèle A+ de la première génération de cartes reste disponible pour un prix réduit de 20 dollars.
La fondation Raspberry Pi, organisme britannique à but non lucratif, affirme avoir vendu 4,5 millions de cartes jusqu'à maintenant. Elle continue à en vendre encore 200 000 par mois.
Le succès de ce petit ordinateur qui tient intégralement sur un seul circuit imprimé vient en grande partie de la communauté des makers, qui regroupe des adeptes de la fabrication "par soi-même" ("Do it yourself") d'appareils électroniques. Plus facile d'utilisation que les cartes Arduino, il a su trouver sa place dans une multitude de projets innovants ou à vocation éducative.

La fondation affirme que ce nouveau modèle est six fois plus performant que le précédent. Son processeur plus moderne, basé sur l'architecture ARM v7, permet d'y faire tourner des programes beaucoup plus lourds, et notamment les systèmes d'exploitation Windows 10 (disponible gratuitement) et Snappy Ubuntu Core, en plus des OS et applications déjà compatibles avec le premier modèle (Raspbian OS, FreeBSD, etc.).
Eben Upton, président de la fondation et directeur technique chez Broadcom (qui fournit une grande partie des composants de la carte), estime que si le premier Raspberry Pi était techniquement un ordinateur, cette version 2 dispose de capacités plus proches de celles attendues d'un ordinateur de bureau basique, avec notamment la capacité de naviguer sur le web ou de faire tourner plusieurs logiciels simultanément sans ralentissements importants.

Microsoft a collaboré étroitement pendant plusieurs mois avec Raspberry Pi pour développer une version spéciale de Windows 10, qui fait partie de son initiative pour l'Internet des Objets. Cette compatibilité avec le système d'exploitation le plus utilisé du marché devrait rendre le Raspberry Pi 2 encore plus simple d'accès que son prédécesseur.PC Portable Batterie | Batterie pour ordinateur portable et adaptateur boutique - www.fr-batterie-portable.com
Microsoft profite lui de ce partenariat pour bosster sa version de Windows pour architectures ARM (anciennement Windows RT) qui n'a jusqu'à présent pas rencontré le succès escompté. Windows 10 est d'ailleurs également disponible sur les cartes concurrentes Galileo (compatibles Arduino), conçues par Intel.
Dans le cadre de l’IFA 2014 à Berlin, Lenovo a présenté ses nouveautés en matière d’ordinateurs et de tablettes. Au programme : un Ultrabook 2-en-1 et un ordinateur de bureau modulables destinés aux professionnels mais aussi deux tablettes "pour s’amuser en famille".

Achat Apple batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com
http://www.fr-batterie-portable.com/apple.html
Batterie neuve pour Apple ordinateur portable! Achat immédiat 20% de réduction! Livraison rapide et Economies garanties en batterie !

Achat Sony batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com
http://www.fr-batterie-portable.com/sony.html
Batterie neuve pour Sony ordinateur portable! Achat immédiat 20% de réduction! Livraison rapide et Economies garanties en batterie !