Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 10937
Batterie Asus X72F

Si l’entreprise est bien chinoise, le siège de l’activité infrastructures a été déplacé à Raleigh, en Caroline du Nord. Le site historique d’IBM pour le développement matériel dans le fameux Research Triangle Park. Pour Lenovo qui possédait une petite gamme de serveurs avant le rachat des System X et des partenariats dans le stockage, le deal avec IBM a permis de récupérer plusieurs milliers de clients en France. « Nous sommes bien installés dans les grands comptes, assure monsieur Levé, aussi bien dans le secteur privé que public. Nous fournissons par exemple le ministère de la Défense et plusieurs services providers. Nous sommes également numéro 1 pour les appliances HANA. »Si Lenovo a été particulièrement discret vis à vis de la presse depuis l’acquisition des System X, le chinois s’est particulièrement activé pour promouvoir ses « nouvelles » solutions dans les entreprises. « Notre gamme de PC est une bonne porte d’entrée chez les grands comptes car les DSI de Vinci ou d’Eiffage connaissent bien nos produits ». Rappelons que les PC professionnels de Lenovo, les ThinkPad, ont également été rachetés à IBM mais en mai 2005.

Pour développer son activité DCG en Europe, Lenovo mise sur un réseau 100% channel avec des partenaires comme TechData, Arrow ou encore Cheops technology, qui servent 5 à 6000 clients en France. Mais aujourd’hui l’ambition est de faire monter des partenaires spécialisés dans l’infrastructure comme Antemeta, DFI ou Infidis. En Europe, Lenovo entend toutefois conforter ses marges - comme à la grande époque d’IBM - et exclut la commercialisation de serveurs de type commodité qui sont aujourd’hui l’apanage des chinois Qantas, SuperMicro et Foxconn. En France, comme aux Etats-Unis d’ailleurs, les gros hébergeurs préfèrent il est vrai concevoir leurs propres serveurs. Lenovo réserve donc ces serveurs basiques au marché chinois et préfère se concentrer en Europe sur des solutions à valeur ajoutée comme les systèmes convergés et hyperconvergés. Les fournisseurs ne vendent d’ailleurs plus de simples serveurs mais des solutions pour répondre à des besoins.Lenovo a passé des partenariats avec Nutanix, Atlantis et Simplivity mais aussi IBM, Cloudian, Datacore et Nimble Storage pour étoffer son portefeuille avec de l’hyperconvergence, de l’objet ou du stockage flash. Pour le cloud, le chinois mise bien sûr Microsoft Azure mais aussi OpenStack avec le soutien de Red Hat pour accélérer les projets open source chez les clients. Si IBM reste un des grands contributeurs de la plate-forme OpenStack, c’est loin d’être le cas pour Lenovo (voir illustration ci-dessous). Un point étonnant quand on connait l'intérêt des opérateurs et cloud providers chinois pour la plate-forme OpenStack. HPE a également réduit la voilure depuis la cession de son activité Helion à Suze, et Dell ne figure même pas dans la liste des contributeurs selon le site Stack Analytics. Précisons quand même qu’EMC y figure bien.

Si Lenovo semble faire bonne figure en France sur le marché des infrastructures pour datacenter, la concurrence est particulièrement vive avec des compétiteurs recentrés sur leurs métiers depuis la scission de HP et le rachat d’EMC par Dell. L’héritage d’IBM - qui était en difficulté un peu partout dans le monde sur le marché des serveurs x86 - ne suffira pas à relancer une activité confrontée à une pression sur les prix. HPE a décidé de réagir avec sa plate-forme convergée Synergy et Dell a mis la main sur les vBlock. Lenovo compte sur sa place de numéro un sur le marché des serveur en Chine et ses nombreux partenariats pour faire la différence, notamment sur le segment du HPC où IBM était très présent. Mais encore une fois, il s’agit d’un héritage.Après 5 années passées au poste de directrice commerciale Europe de Lenovo, Elisabeth Moreno est promue PDG de la filiale française du constructeur chinois. Elle succède à Stéphane David qui a quitté l'entreprise en décembre dernier.

Lenovo France vient d’annoncer la nomination d’Elisabeth Moreno au poste de présidente directrice générale. Elle remplace Stéphane David qui a quitté la société en décembre dernier afin de « poursuivre de nouvelles opportunités professionnelles ». Entrée en 2012 au sein du groupe afin d'y diriger les ventes pour la zone Europe du Sud (France, Espagne, Italie, Portugal et Israël), elle était jusqu’à présent directrice commerciale exécutive grand comptes de Lenovo au niveau EMEA (Europe Moyen Orient Afrique). Diplômée d’une maîtrise en droit des affaires à l’Université Paris XII puis de l’ESSEC à Paris et de l’Université de Mannheim en Allemagne où elle a obtenu un Exécutive MBA, Elisabeth Moreno a débuté sa carrière en tant que juriste dans un cabinet d’avocats parisien. Elle décide de rejoindre France Telecom en 1997 pour prendre la responsabilité du département ventes dans le secteur PME-PMI à Paris.Trois ans plus tard, elle intègre Dell France en tant que directrice grands comptes, avant de rallier la division marocaine du groupe où elle fonde un département centré sur le développement des grands comptes internationaux français. Cette expérience lui vaudra d’être promue directrice commerciale EMEA de Dell pour les grands comptes stratégiques lors de son retour en France.

Attendu en mars prochain, le ThinkPad T570 de Lenovo sera le premier portable à exploiter les performances de la technologie Optane. Mise au point par Intel et Micron, elle s'avèrerait bien plus performante que les SSD actuels. Le ThinkPad T570 de Lenovo est un ordinateur particulièrement puissant et complet doté de la dernière puce Kaby Lake d'Intel. Mais ce qui fait sa plus grande particularité est certainement d'être le premier PC portable à supporter Optane, une technologie basée sur 3D Xpoint, mise au point par Intel et Micron. Selon ces derniers, ce nouveau de type de mémoire non-volatile offre des vitesses de lecture et d'écriture bien plus rapides que celles des SSD et de la DRAM actuels. Pour l'heure, Intel n'a pas encore précisé quand il commencera à livrer des SSD et des modules mémoire (semblables à de la DRAM dans la forme) exploitant cette technologie. De son côté, Le ThinkPad T570 sera commercialisé à compter de mars prochain au prix de 909 $.Les composants et périphériques basés sur Optane ne peuvent être utilisés par le ThinkPad T570 qu'en tant que système de stockage secondaires et/ou pour renforcer le cache du portable. Le SSD Optane PCIe M.2 2242-S3, qui est optionnel avec le T750, offre une capacité de 16 Go. Il agit comme une unité de stockage relayant le système de stockage principal du portable pour accélérer des applications et des jeux.

D'une certaine façon, le parcours d'Optane semble devoir être celui qu'ont connu les SDD actuels. A leurs débuts, ils offraient des capacités réduites et étaient utilisés comme unité de stockage temporaire pour accélérer le démarrage des PC et des applications.Au sein du T750, le système de stockage principal est assuré au choix pas un SSD 1 To ou 2 To soutenu par 32 Go de DRAM. Ce portable de 15,6'' pesant 2,04 Kg peut également être équipé d'un écran tactile 4K et embarquer la carte graphique GeForce 940MX. Côté connectique et réseau, il est doté de ports Thunderbolt 3 et HDMI, de deux ports USB 3.0 et d'une puce wifi 802.11ac. Il peut également intégrer un modem 4G Snapdragon de Qualcomm.Sans attendre le CES de Las Vegas qui se tiendra du 5 au 8 janvier, Lenovo annonce un ThinkPad Yoga 370 2-en-1 et des ordinateurs portables Série-T, Série-L et Série-X équipés des puces Kaby Lake d'Intel. Lenovo a décidé d’anticiper sur le prochain CES en annonçant dès maintenant une machine 2-en-1 et de nouveaux ordinateurs portables ThinkPad dotés des dernières puces Kaby Lake d'Intel, plus un tas de fonctionnalités. Les nouveaux ThinkPad gagnent de meilleurs écrans, une mémoire DDR4 plus rapide et plus de capacité de stockage. Parmi les nouveautés des ThinkPad Séries-X, L et T figurent des ports USB-C, la connectivité LTE en option, des Touchpads plus précis et des caméras infrarouges en option pour Windows Hello.

Lenovo a également annoncé un ThinkPad Yoga 370 2-en-1, premier modèle de la marque doté d’un écran HD de 13,3 pouces et d’un port Thunderbolt 3. Les ThinkPad les plus puissants sont les premiers à bénéficier de mises à niveau, mais le constructeur a également prévu d'annoncer au CES d’autres machines portables et 2-en-1. Lenovo ne veut pas toucher à ses designs de ThinkPad grand public, très appréciés, mais le constructeur pourrait dévoiler des ordinateurs portables plus minces et plus légers offrant une plus grande autonomie.Le ThinkPad Yoga 370, qui pèse 1,37 kg, sera disponible en mars à un prix démarrant à 1 264 dollars HT. L'appareil peut se transformer en tablette en pivotant l'écran à 360 degrés. Il supportera jusqu'à 1 To de stockage SSD et 16 Go de RAM DDR4. En plus du port Thunderbolt 3, le ThinkPad Yoga 370 sera doté de deux ports USB 3.0, d’un slot MicroSD et d’un port HDMI. Lenovo proposera aussi une machine moins chère, le ThinkPad 13, doté d’un écran HD de 13,3 pouces et d’un stockage SSD NVMe. Le prix de cette machine démarrera à 674 dollars HT.

Dans la série populaire X200, Lenovo annonce un ThinkPad X270, qui succédera au ThinkPad X260 équipé de la puce Skylake. Le nouveau modèle, qui conserve le même « look and feel » que son prédécesseur, est doté d’un écran de 12,5 pouces, accepte jusqu'à 16 Go de mémoire DDR4 et jusqu'à 1 To de SSD ou 2 Go de stockage sur disque dur. Le X270 est également équipé d’un port USB-C, d’un port HDMI, de deux ports USB 3.0, d’un slot pour carte SD et pour carte SIM. Il sera disponible en mars. Son prix démarre à 909 dollars pour la version avec écran non tactile de 1366 x 768 pixels.Les puissants ThinkPad de la Série-T, favoris des acheteurs professionnels, se distinguent par un look plus élégant. Les bords de l’écran de ces machines sont plus minces et les ordinateurs sont plus petits et plus légers. Le ThinkPad T470 (disponible en février à un prix démarrant à 914 dollars HT) est proposé avec ou sans écran HD, tandis que le T470p (disponible en mars, à partir de 1049 dollars HT) et le T470s (disponibles en février, à partir de 1099 dollars) seront dotés d’écrans avec une résolution de 2560 x 1440 pixels. Plusieurs options de stockage et de mémoire seront proposées pour ces machines portables, mais seul le T470 sera équipé d’un port Thunderbolt 3. Les utilisateurs qui n’ont pas besoin de graphiques intégrés peuvent, avec le T470p, opter pour la carte graphique Nvidia N16S-GTR, principalement conçue pour les postes de travail portable.

Le ThinkPad T570 de Lenovo est le portable le plus puissant de la série. Il peut gérer un écran tactile 4K en 15,6 pouces, accepte la mémoire ultrarapide Optane d'Intel, il supporte la carte graphique GeForce 940MX de Nvidia et jusqu'à 32 Go de DRAM. Le ThinkPad T570 sera disponible en mars à un prix démarrant à 909 dollars HT. La machine, qui pèse 2,04 kg, peut être configurée avec un modem Snapdragon LTE. Elle comprend aussi un connecteur HDMI, trois ports USB 3.0 et un connecteur Thunderbolt 3.Microsoft s'apprête à sortir une smartwatch axée sur la mesure de la santé et de la forme physique pour rivaliser avec le Samsung Gear Fit, si l'on en croit un brevet déposé en 2012 par la firme de Redmond. Actuellement connue sous le nom de Surface Smartwatch, cette montre connectée est décrite dans le brevet comme un « système d'information personnel portable ». La sortie de ce produit est devenue encore plus logique maintenant Microsoft a acquis l'activité terminaux mobiles de Nokia. Le brevet indique que l'appareil comprendra un capteur optique et un collecteur de données. Cette montre permettra de suivre l'activité de son propriétaire grâce à la combinaison de capteurs de mouvements et de signaux GPS.