Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 11405
Batterie Batterie Samsung NP-R40

Mais aujourd'hui, Intel a des problèmes de production avec ses puces Broadwell et a été obligé de repousser leur sortie. Intel se heurtait en effet à des problèmes avec le processus de gravure en 14 nanomètres utilisé pour la fabrication des puces et devra les corriger avant de pouvoir reprendre la production, a déclaré Brian Krzanich, le CEO lors de la présentation des derniers résultats financiers d'Intel. « Nous avons l'intention de commencer la production au cours du premier trimestre de l'année prochaine », a-t-il dit . Les puces Broadwell reprennent et améliorent le design Haswell qui repose sur une gravure en 22 nm. Mais selon Intel le retard de Broadwell n'affectera pas la sortie de son successeur. Les puces Skylake seront en effet basées sur une tout nouvelle architecture. Cela se traduira simplement par une durée de vie plus courte pour les puces Broadwell qui n'équiperont donc pas les serveurs dans leur déclinaison Xeon. Intel n'a pas eu à retarder une version majeure de ses puces depuis le lancement du Pentium 4 il y a plus de dix ans.

Au prochain CES de Las Vegas, MediaTek prévoit de montrer ses derniers chipsets pour les smartphones LTE, pour la recharge sans fil et la TV 4K. Bien connu pour ses composants d'entrée de gamme, MediaTek possède un portefeuille beaucoup plus vaste que cela, et entend bien le montrer au CES. Le modem LTE MT6290 du fondeur devrait par exemple contribuer à faire baisser le coût des smartphones 4G. Pour que la technologie devienne vraiment répandue, il doit y avoir des produits à des prix raisonnables, a déclaré MediaTek un peu plus tôt cette année.La société a également prévu d'annoncer une puce SoC capable de gérer la recharge sans fil basée sur la norme Qi. Le fabricant de puces, comme la plupart des fournisseurs de composants, place également ses pions dans le domaine des vêtements et accessoires connectés. MediaTek présentera Aster, une puce SoC pour vêtements au CES. Le circuit Aster associe une petite taille avec un ensemble d'applications, selon la compagnie. La taille et la disponibilité des applications sont susceptibles d'être la clef du succès pour un tel produit dans le secteur des dispositifs portables.

Une autre tendance au CES cette année sera les téléviseurs 4K, un marché qui intéresse également MediaTek. La société travaille sur une puce compatible avec la technologie de compression HEVC (High Efficiency Video Coding) qui sera disponible en petites quantités au cours du deuxième trimestre. Le codec HEVC est un élément clef pour la distribution de contenus 4K, car il réduit considérablement la quantité de bande passante nécessaire pour afficher une vidéo en ultra HD.La prochaine puce « Braswell » développée par Intel succèdera à la puce Bay Trail basse consommation que l'on trouve dans certains PC. Elle est destinée à des ordinateurs de bureau et à des ordinateurs portables d'entrée de gamme. Kirk Skaugen, directeur général de la division Client PC lors de l'Intel Developer Forum qui se déroulait à Shenzhen,a indiqué que la firme développait une puce, nom de code Braswell, qui servira à faire tourner des PC de bureau, des ordinateurs portables et hybrides d'entrée de gamme. La puce sera fabriquée en 14 nanomètres, mais Kirk Skaugen n'a pas voulu dire à quel moment le fondeur comptait la commercialiser. Auparavant, Intel avait également fait savoir qu'il travaillait sur une puce fabriquée selon le processus à 14 nanomètres nommée Cherry Trail. Celle-ci succèdera à la puce Bay Trail fabriquée selon le processus à 22 nm. Mais Cherry Trail équipera essentiellement des tablettes.

« En attendant, Intel met à jour ses puces Bay Trail de la gamme Atom. Elles auront moins de composants et coûteront moins chers », a déclaré Hermann Eul, directeur général de l'activité mobile et communication d'Intel. Au second semestre de cette année, les puces Bay Trail bénéficieront d'améliorations de performance pour le traitement graphique notamment, et des fonctions de sécurité.Intel espère que la puce Bay Trail, qui équipe déjà de récentes tablettes, contribuera à tirer ses ventes de puces pour mobiles. Cette année, le fondeur s'est fixé un objectif de 40 millions de tablettes livrées avec ses puces : c'est quatre fois plus qu'en 2013. « Le prix des tablettes équipées de processeurs Intel se situera en dessous de 100 dollars HT », a déclaré Hermann Eul, ajoutant qu'Intel travaillait sur plus de 80 designs de tablettes.

Intel prévoit de dépenser 100 millions de dollars pour financer le développement de produits chinois pour les ordinateurs, les appareils mobiles et les dispositifs portables. Hier, le directeur général de l'activité mobile et communication d'Intel a invité les vendeurs chinois à créer des partenariats avec Intel pour fabriquer et vendre ses tablettes. Le fabricant de puces américain a accès à plus de 140 000 distributeurs et revendeurs dans plus de 150 pays.Cependant, Intel peine encore à promouvoir ses processeurs mobiles à large échelle. Les puces ARM dominent toujours le marché de la tablette et du smartphone. Mais le fabricant de puces américain espère se différencier de ce concurrent coriace en créant un contenu unique pour les machines équipées de processeurs Intel. Hier, il a annoncé l'ouverture d'un laboratoire en partenariat avec le géant de l'Internet chinois Tencent pour développer du contenu de jeux exclusif, aussi bien des fonctions spéciales que de nouveaux titres.

Par ailleurs, à l'occasion de cette conférence. Kirk Skaugen a évoqué un renforcement des efforts autour des Chromebooks. « L'an dernier, nous n'avions que quatre facteurs de forme tournant sous Chrome. Aujourd'hui, je peux vous annoncer que nous prévoyons de livrer plus 20 designs sous Chrome », a expliqué le dirigeant. Cette annonce confirme la montée en puissance de l'OS Chrome de Google. Mais Intel compte aussi sur Android pour tirer les ventes de ses processeurs pour mobiles
Lors du salon Computex qui se tiendra les 3 et 4 juin à Taipei, Intel doit montrer une machine hybride - mi-tablette, mi-PC portable - basée sur la puce Broadwell dont le fondeur avait retardé la sortie. C'est une étape importante pour la puce d'Intel qui promet de meilleures performances et une faible consommation d'énergie pour les tablettes et les ordinateurs portables. Les premières machines Broadwell sont attendues pour la fin de l'année. Mais d'autres machines pourraient sortir pendant l'été.

Depuis plusieurs mois, Intel donnait peu de nouvelles de son futur processeur Broadwell. On savait juste que le lancement de la puce avait dû être différé à cause de problèmes de production. La démonstration au Computex à Taipei (les 3 et 4 juin) d'une machine hybride basée sur cette puce est donc un évènement. Selon des personnes qui suivent de près les projets du constructeur, le prototype, nommé Llama Mountain, sera le plus mince de toutes les machines hybrides présentées par Intel et il reposera sur un processeur Core de cinquième génération. Mais ces sources n'ont pas donné plus de détails sur la puce Broadwell elle-même, ni sur la taille ou le poids de ladite machine. Les difficultés rencontrées par Intel pour produire sa série Broadwell sont un événement exceptionnel pour le fondeur. En général, le fondeur sort chaque année de nouvelles puces et il n'avait pas connu de tels retards depuis le lancement du Pentium 4, il y a plus d'une décennie.

Selon Intel, les puces Broadwell sont 30 % plus rapides et plus économes en énergie que leurs homologues Haswell. Elles offriront aussi de meilleures capacités graphiques. Intel prévoit également de livrer des variantes de la puce pour les machines desktop. Celles-ci seront capables de prendre en charge de nouvelles technologies, comme la mémoire DDR4, et intégreront également de nouveaux coeurs graphiques. Pour l'instant, le fondeur n'a annoncé qu'une seule puce Broadwell débridée pour le gaming, sans préciser sa date de livraison. Le constructeur a déjà montré les capacités de la variante desktop à différentes occasions sur un PC de référence tout-en-un nommé Black Brook.

Le retard de la puce Broadwell pourrait avoir un impact sur l'avancée des futurs processeurs PC d'Intel comme Skylake, attendu pour l'année prochaine. Mais le CEO d'Intel, Brian Krzanich, a déclaré que le calendrier de Skylake ne serait pas modifié, et que la puce étant basée sur une nouvelle architecture ne serait pas différée. Cependant, le retard de Broadwell pourrait avoir un impact sur les cycles de mise à jour des PC. En effet, du fait de sa durée de vie inférieure à un an, certains utilisateurs pourraient passer directement à Skylake et sauter la mise à niveau vers Broadwell. Les premières puces Broadwell sont sorties des chaines de production et elles sont déjà entre les mains des fabricants de PC.

Selon Intel, des machines intégrant les puces Broadwell sortiront d'ici l'été, mais le fondeur n'a pas précisé si ces machines seront des portables ou des ordinateurs desktop. Pour l'instant, la démonstration prévue au Computex met en avant des tablettes et des ordinateurs portables basés sur Broadwell et laisse entendre une sortie de ces matériels pour la fin de l'année. On attend également l'arrivée de MacBook sur base Broadwell à la WWDC qui commence ce soir à 19 heures.
AMD va consacrer les 6 prochaines années à améliorer la consommation énergétique de ses puces. Il compte porter l'autonomie des batteries des ordinateurs portables à 50 heures en mode veille.
Advanced Micro Devices (AMD) a décidé de revoir la conception de ses puces pour PC. Ainsi, au cours des six prochaines années, le fabricant veut multiplier la performance énergétique de ses processeurs par 25. S'il y parvient, la batterie des machines portables pourrait tenir jusqu'à 50 heures en mode veille. Selon Sam Naffziger, corporate fellow d'AMD, « la durée de vie de la batterie en mode actif sera également nettement meilleure ». Mais celui-ci n'a pas pu quantifier le gain escompté.http://www.fr-batterie-portable.com/hp.html