Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 12438
Batterie Dell 90NITLILG2SU1

En termes de capacités techniques, Dell a donc mis la barre très haut pour son PC qui a - c'est peu de le dire - le MacBook Pro 15 d'Apple (toujours avec des puces Intel Skylake) dans son collimateur. Son dernier XPS 15, outre ses puces récentes signées Intel et Nvidia, est également doté de 32 Go de RAM - dont la bande passante atteint 2133 MhZ -, soit deux fois plus que l'ordinateur star de la firme à la pomme. Au niveau du stockage, de nombreuses options existent, allant du disque hybride 500 Go à 1 To, ou encore une unité SSD de 256, 512 ou 1 To. La batterie ne consomme pas plus de 56 watts par heure mais aucune donnée d'autonomie en utilisation n'a pour l'instant été communiquée.Sans attendre le CES de Las Vegas qui se tiendra du 5 au 8 janvier, Lenovo annonce un ThinkPad Yoga 370 2-en-1 et des ordinateurs portables Série-T, Série-L et Série-X équipés des puces Kaby Lake d'Intel.

Lenovo a décidé d’anticiper sur le prochain CES en annonçant dès maintenant une machine 2-en-1 et de nouveaux ordinateurs portables ThinkPad dotés des dernières puces Kaby Lake d'Intel, plus un tas de fonctionnalités. Les nouveaux ThinkPad gagnent de meilleurs écrans, une mémoire DDR4 plus rapide et plus de capacité de stockage. Parmi les nouveautés des ThinkPad Séries-X, L et T figurent des ports USB-C, la connectivité LTE en option, des Touchpads plus précis et des caméras infrarouges en option pour Windows Hello.Lenovo a également annoncé un ThinkPad Yoga 370 2-en-1, premier modèle de la marque doté d’un écran HD de 13,3 pouces et d’un port Thunderbolt 3. Les ThinkPad les plus puissants sont les premiers à bénéficier de mises à niveau, mais le constructeur a également prévu d'annoncer au CES d’autres machines portables et 2-en-1. Lenovo ne veut pas toucher à ses designs de ThinkPad grand public, très appréciés, mais le constructeur pourrait dévoiler des ordinateurs portables plus minces et plus légers offrant une plus grande autonomie.

Le ThinkPad Yoga 370, qui pèse 1,37 kg, sera disponible en mars à un prix démarrant à 1 264 dollars HT. L'appareil peut se transformer en tablette en pivotant l'écran à 360 degrés. Il supportera jusqu'à 1 To de stockage SSD et 16 Go de RAM DDR4. En plus du port Thunderbolt 3, le ThinkPad Yoga 370 sera doté de deux ports USB 3.0, d’un slot MicroSD et d’un port HDMI. Lenovo proposera aussi une machine moins chère, le ThinkPad 13, doté d’un écran HD de 13,3 pouces et d’un stockage SSD NVMe. Le prix de cette machine démarrera à 674 dollars HT.Dans la série populaire X200, Lenovo annonce un ThinkPad X270, qui succédera au ThinkPad X260 équipé de la puce Skylake. Le nouveau modèle, qui conserve le même « look and feel » que son prédécesseur, est doté d’un écran de 12,5 pouces, accepte jusqu'à 16 Go de mémoire DDR4 et jusqu'à 1 To de SSD ou 2 Go de stockage sur disque dur. Le X270 est également équipé d’un port USB-C, d’un port HDMI, de deux ports USB 3.0, d’un slot pour carte SD et pour carte SIM. Il sera disponible en mars. Son prix démarre à 909 dollars pour la version avec écran non tactile de 1366 x 768 pixels.

Les puissants ThinkPad de la Série-T, favoris des acheteurs professionnels, se distinguent par un look plus élégant. Les bords de l’écran de ces machines sont plus minces et les ordinateurs sont plus petits et plus légers. Le ThinkPad T470 (disponible en février à un prix démarrant à 914 dollars HT) est proposé avec ou sans écran HD, tandis que le T470p (disponible en mars, à partir de 1049 dollars HT) et le T470s (disponibles en février, à partir de 1099 dollars) seront dotés d’écrans avec une résolution de 2560 x 1440 pixels. Plusieurs options de stockage et de mémoire seront proposées pour ces machines portables, mais seul le T470 sera équipé d’un port Thunderbolt 3. Les utilisateurs qui n’ont pas besoin de graphiques intégrés peuvent, avec le T470p, opter pour la carte graphique Nvidia N16S-GTR, principalement conçue pour les postes de travail portable.Le ThinkPad T570 de Lenovo est le portable le plus puissant de la série. Il peut gérer un écran tactile 4K en 15,6 pouces, accepte la mémoire ultrarapide Optane d'Intel, il supporte la carte graphique GeForce 940MX de Nvidia et jusqu'à 32 Go de DRAM. Le ThinkPad T570 sera disponible en mars à un prix démarrant à 909 dollars HT. La machine, qui pèse 2,04 kg, peut être configurée avec un modem Snapdragon LTE. Elle comprend aussi un connecteur HDMI, trois ports USB 3.0 et un connecteur Thunderbolt 3.

Une start-up new-yorkaise a mis au point une antenne portative qui peut prendre le relais des réseaux de communications en cas d'interruption des services cellulaires. L'outil, qui se connecte à un smartphone en Bluetooth Low Energy, permet d'échanger des messages cryptés à des distances variant de 1 à 80 kilomètres. La start-up new-yorkaise goTenna propose une antenne portative qui peut prendre le relais des réseaux de communications en cas d'arrêt des services cellulaires. L'antenne portable se connecte à un smartphone via une connexion Bluetooth Low Energy. Il suffit ensuite aux utilisateurs d'ouvrir une application dédiée sous iOS ou Android, pour envoyer des SMS par voie hertzienne. Le destinataire doit aussi être équipé d'une goTenna pour recevoir les messages, c'est pourquoi le produit est vendu par paire.

Le dispositif utilise les fréquences radio 151MHz-154MHz. La portée des communications dépend de la position géographique des utilisateurs. Par exemple, dans Paris, dont la densité urbaine est très forte, la portée peut être inférieure à 1,5 km. Mais dans des espaces plus dégagés, elle pourrait atteindre jusqu'à 80 km. L'antenne, qui fonctionne avec une alimentation USB, stocke les messages et les conserve jusqu'à ce que la connexion Bluetooth Low Energy avec le destinataire soit établie.Certaines entreprises utilisent des systèmes communications de secours, que ce soit des téléphones satellitaires longue portée, des radios amateur, ou des talkies-walkies pour se parler à de plus courtes distances. La goTenna pourrait remplacer les talkies-walkies, avec quelques avantages. Par exemple, les messages sont cryptés et privés ; il n'est pas nécessaire de disposer d'un autre terminal de communication ; les utilisateurs peuvent passer par l'interface de leur smartphone. La goTenna peut également diffuser un message à tous les utilisateurs de l'antenne qui acceptent le broadcasting. « Avec une goTenna, l'utilisateur est totalement indépendant des réseaux classiques. Ce qui signifie que dans de nombreuses situations, elle peut servir de solution de secours à une autre solution de secours », a déclaré Daniela Perdomo, CEO et co-fondatrice, avec son frère Jorge Perdomo (il est le CTO de l'entreprise), de la start-up basée à Brooklyn.

Selon Daniela Perdomo, l'antenne peut servir comme outil de communication d'urgence, mais pas seulement : elle pense que le système pourrait très bien être utilisé pour les communications pendant les loisirs de plein air, en voyage ou dans des situations où il est important de préserver la confidentialité de ses communications. L'antenne fonctionne avec une batterie au lithium-ion qui peut tenir deux à trois jours en utilisation normale, ou une trentaine d'heures, si elle est allumée en permanence. La CEO de goTenna a précisé que ce sont les pannes intervenues pendant l'ouragan Sandy en 2012 qui l'ont incité à chercher une façon de faire communiquer des smartphones directement entre eux, sans passer par les réseaux cellulaires classiques. La goTenna sera disponible à la fin de l'automne, mais il est possible de précommander le produit sur le site de la start-up (http://static.gotenna.com). La paire de goTenna coûte 150 dollars HT.
Avec l'ouverture de son laboratoire 5G au sein des locaux d'Eurecom, le fabricant TCL va travailler sur un firmware open source pour puces modem, OAI, développé par l'école. Les premières fonctionnalités 5G basés sur cette solution devraient être intégrées à ses terminaux mobiles courant 2017.
TCL vient d'ouvrir un laboratoire 5G dans les locaux de l'école Eurecom qui se trouve sur le campus Sophiatec de Sophia Antipolis, à côté de Nice. Le fabricant de smartphones chinois qui détient notamment la marque Alcatel va collaborer avec cette dernière sur le firmware libre Open Air Interface (OAI) dédié aux puces modem. Ce dernier est développé par Eurecom sous la houlette de Christian Bonnet, professeur du département Systèmes de communication de l'école et président de l'OAI Alliance. « Ce partenariat va nous permettre de développer en avance de phase les applications 5G pour nos terminaux, nos objets connectés et nos système VR », explique Pierre Bonnard, directeur des programmes d'innovation de TCL.

Concrètement la première phase de cette collaboration initiée il y a déjà quelques mois a consisté à crée une plateforme 5G opérationnelle. « Nous nous sommes d'abord concentrés sur la mise en place de signaux 5G stables et performants. Aujourd’hui nous avons atteint le maximum de débit autorisé par la norme, soit 35 Mb/s et assurons une robustesse supérieure à la 4G », explique Bruno Jechoux, responsable du laboratoire 5G de TCL. En se basant sur OAI, le fabricant a pu réaliser en décembre dernier une démonstration grandeur nature de l'usage de la 5G à des fins commerciales.La prochaine étape, qui devrait être bouclée courant 2017, va consisté à mieux stabiliser les réseaux 5G et permettre l'agrégation de signaux issus de multiples antennes. « Nous nous basons sur un cycle. Nous développons une innovation, nous l'intégrons avec l'aide d'Eurecom à OAI puis nous l'implémentons dans nos produits TCL. Ensuite, nous recommençons », explique Bruno Jechoux. En termes de feuille de route, le fabricant espère avoir une version stable et fonctionnelle du firmware 5G fin 2017 pour le lancement de la version 15 du standard. In fine TCL espère être prêt dès 2019 pour les premiers pré-déploiement prévus aux USA.

« Nous allons aussi travailler directement sur les usages pour la 5G », détaille Pierre Bonnard. Il met surtout en avant la réalité virtuelle, pour laquelle TCL vient d'annoncer plusieurs produits. « Aujourd'hui, nous pouvons modéliser des environnement en 3D mais les réseaux ne permettent pas d'interagir avec, notamment au niveaux des objets. Ce sera possible avec la 5G », explique le dirigeant. Il travaille également sur le stockage des mobiles. « Pour l'instant, un des principaux facteurs limitant des smartphones est le stockage. Avec la 5G nous auront des débit vers le cloud qui seront similaires à du stockage interne sur la flash », ajoute Pierre Bonnard.Selon lui, la 5G va également simplifier les déploiement IoT. D'une part en étant moins gourmande en énergie et d'autre part en apportant une densité permettant de connecter beaucoup plus de terminaux sur une seule antenne. « La 5G ne s'adresse pas qu'aux smartphones. Elle va grandement simplifier les problématique de communications M2M, par exemple pour relier entre elles un grand nombre de voitures connectées », ajoute Eric Vallet, vice-président de TCL en charge des partenariats. C'est en partie à son initiative que le laboratoire 5G a été ouvert avec Eurecom. « Pour nos développement 5G, nous préférons multiplier les partenariats que d'investir de façon autonome. Nous travaillons déjà avec d'autres universités, des PME ou des fournisseurs comme Nokia », conclut le dirigeant.