Sites Grátis no Comunidades.net Wordpress, Prestashop, Joomla e Drupal Grátis


Total de visitas: 12143
Batterie HP Compaq 397809-003

Autre idée : rappeler tout simplement la définition précise de certains principes comme le droit à l’accès aux données. Ainsi, Facebook, par exemple, interprète cette question au premier degré puisqu’il propose bien à ses membres de récupérer toutes les informations qu’ils lui ont confiées. Mais sous un format tel que le résultat est totalement inexploitable. LA LOYAUTÉ AUX SYSTÈMES DE DONNÉES Dans son deuxième volet de recommandations, le CNNum évoque le concept global de loyauté du système de données. Le Conseil a choisi cette expression face aux grands nombres de droits différents, sur des questions qui peuvent être abordées différemment suivant les acteurs, face aux sources multiples de production de ces données, etc. Le rapport explique que cette économie de la donnée est un nouveau continent économique et social qu’il faut organiser, en veillant notamment au respect de principes essentiels pour assurer un développement soutenable. DÉVELOPPER LA RECHERCHE SUR L’ÉCONOMIE DU NUMÉRIQUE Troisième volet, l’investissement massif dans les compétences et les connaissances pour la compétitivité. Il est très important que l’on puisse s’appuyer sur une recherche solide sur tous ces sujets, insiste Jean-Baptiste Souffron, secrétaire général du CNNum.

Nous n’avons pas suffisamment de thèses en droit des plates-formes, de recherche en économie des plates-formes... Alors que les USA, eux, travaillent beaucoup dessus, à Harvard, à Stanford, etc. Le CNNum propose par exemple de lancer un programme de prospective et de recherche à long terme sur la métamorphose numérique et son impact dans les sphères économiques, sociales, culturelles. Ou des activités d’étude, de stratégie et de conseil sur les évolutions et les opportunités économiques et juridiques au service de l’écosystème européen. DES RECOMMANDATIONS AUX NIVEAUX DE LA FRANCE, DE L’EUROPE ET AU-DELÀ L’ensemble de ces recommandations viennent du CNNum français, mais comme le précise Jean-Baptiste Souffron, Internet ignore les frontières, donc les recommandations de politique publique doivent en faire autant. En fonction des questions, le niveau de discussion pourra être français, européen ou international. Les différentes recommandations s’adressent aussi à différents types d’acteur : l’écosystème numérique, les GAFA, les gouvernements… Une bonne part des recommandations pour le gouvernement, devraient prendre corps dans le futur projet de loi. Nous allons pousser par exemple des recommandations sur la clarté des CGU (conditions générales d’utilisation), reprend le secrétaire général.

La D-Vine devrait entamer sa commercialisation en novembre 2014. La machine permettant de carafer le verre de vin, en le portant à température et oxygénation optimale, atteint le dernier stade de son développement et devrait rapidement entamer son industrialisation. Pour finaliser le développement de sa machine, 10-Vins, la start-up nantaise à l’origine du concept, vient de lever 350 000 euros auprès de deux business angels parisiens et de Bamboo, une association de business angels nantaise. Grâce à cet apport en fonds propres, elle a pu compléter son financement avec un prêt bancaire de 150 000 euros. Nous allons atteindre la phase d’industrialisation et d’homologation dans les semaines qui viennent, confie Thibaut Jarrousse, le co-fondateur de 10-Vins. Trois industriels sont en lice pour obtenir la fabrication de la D-Vine, dont deux dans la région de Nantes et un en région parisienne. Le 'Made in France' est important dans le vin, notamment pour l’export, confesse le dirigeant de la start-up. Depuis l’obtention du prix amorçage et du coup de cœur du jury en avril 2013 à StartWest, le speed-dating entre start-up et investisseurs organisé en Bretagne, 10-Vins a parcouru du chemin. Elle compte aujourd’hui 1500 clients qui achètent des verres de grands crus vendus dans des flacons spécialement designés par la jeune entreprise.

10 MILLIONS D’EUROS ESPÉRÉS EN 2018 Elle devrait réaliser 500 000 euros de chiffre d’affaires en 2014. Mais les ambitions sont plus élevées. Nous prévoyons d’atteindre 10 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018, avec la vente de 20 000 D-Vines en France qui aideront la vente de flacons, prévoit Thibaut Jarrousse. Car l’entreprise déjà du vin au verre sous un packaging original de flacon. Dès 2015, la jeune pousse envisage par ailleurs de lancer un premier pilote à l’international. Une nouvelle étape qui devrait conduire 10-Vins à relancer une levée de fonds, probablement au premier semestre 2015, pour un montant de l’ordre de 2 millions d’euros. Le salon E3 est chaque année l'occasion pour les grands acteurs de l'industrie vidéoludique de présenter leur stratégie pour l'année à venir et d'annoncer leurs plus gros jeux en développement. Découvrez notre résumé des annonces les plus marquantes. Comme chaque année, l'Electronic Entertainment Expo, la grand-messe du jeu vidéo plus connue sous son abbréviation E3, a été le théatre de nombreuses annonces de la part des acteurs dominants du secteur. Microsoft a ouvert le bal avec sa conférence Xbox, lors de laquelle a notamment été présenté le futur blockbuster Call of Duty: Advanced Warfare, édité par Activision.

De manière générale, les jeux de tirs à la première personne ont encore une fois été à l'honneur cette année, Microsoft présentant également une collection remasterisée de sa saga Halo sous le nom de The Master Chief Collection, ainsi que le prochain chapitre de la série : Halo 5 Guardians, développé par 343 Industries. Sony ne fut pas en reste de son côté avec du nouveau contenu exclusif pour Destiny, le prochain titre de Bungie, studio anciennement rattaché à Microsoft et à l'origine de la license Halo. Du côté d'Electronic Arts, c'est Battlefield Hardline qui a été présenté, un jeu développé par Visceral Games opposant troupes d'élites de la police et braqueurs surarmés dans un environnement urbain hautement destructible. Le français Ubisoft a quant à lui introduit Far Cry 4, et a dévoilé deux jeux de tirs à la troisième personne basés sur l'univers de Tom Clancy, Rainbow Six Siege et The Division. RECENTRAGE SUR LE COEUR DE CIBLE Au-delà des jeux de tirs, Microsoft a annoncé le prochain chapitre de sa simulation auto, Forza Horizon 2, et cette conférence a été l'occasion pour Square Enix de présenter le prochain épisode des aventures de Lara Croft, intitulé Rise of the Tomb Raider. Microsoft a tenu à ne mettre en avant que des jeux et l'a souligné, dans un effort pour reconquérir une partie de son public perdu après plusieurs bourdes médiatiques au cours de l'année écoulée. L'abandon de la nécessité d'avoir le système Kinect en permanence actif s'est de plus traduit par l'annonce de plusieurs titres tournant en 1080p (une résolution dite Full HD, de 1920 x 1080 pixels), une nouvelle qui n'a pas manqué de réjouir les joueurs.

De son côté Sony a misé en partie sur l'horreur, avec les deux titres exclusifs The Order 1886 et Bloodborne, le nouveau jeu du japonais From Software. La conférence nippone a également été l'occasion d'annoncer le jeu de plate-forme Little Big Planet 3, de Media Molecule. Mais ses deux temps forts restent probablement la présentation de No Man's Sky, un jeu de science-fiction créé par Hello Games, généré procéduralement, et la bande annonce d'Uncharted 4 du studio Naughty Dog. LES ÉDITEURS TIERS EN FORME Ubisoft a voulu frapper fort avec Assassin's Creed Unity, qui se déroule cette fois-ci durant la Révolution française. Bioware (filiale d'EA) a brièvement parlé de Mass Effect 4 et d'un nouveau titre complètement original, mais a surtout mis en avant Dragon Age Inquisition, la suite de son jeu de rôle utilisant le moteur graphique Frostbite 3 de Dice (autre filiale d'EA). Côté développement, Dice a seulement teasé le prochain Mirror's Edge, qui sera plus un reboot qu'une suite. Kojima Productions (filiale de Konami) avait prévu une longue bande annonce pour Metal Gear Solid V: The Phantom Pain, et le studio polonais CD Projekt avait quant à lui préparé une séquence de The Witcher 3. De son côté, Turtle Rock Studios (Left 4 Dead) a révélé quelques détails supplémentaires sur son prochain jeu coopératif au gameplay asymétrique, Evolve, tandis que Rocksteady Studios levait le voile sur Batman Arkham Knight.

Concernant Sega, sa filiale The Creative Assembly avait du nouveau contenu pour Alien: Isolation, qui était de plus compatible avec le casque de réalité virtuelle Oculus Rift. NINTENDO SUR LA BONNE VOIE Nintendo a tenu une conférence préenregistrée en marge du salon, misant beaucoup sur l'humour et se concentrant autour de quelques titres forts pour sa Wii U en difficulté, sa console portable 3DS se vendant plutôt bien. Une large place a été réservée au nouveau Super Smash Bros, jeu de combat disponible sur les deux plates-formes (Wii U et 3DS) et dont le circuit e-sport commence à se développer officiellement. La firme de Kyoto a de plus dévoilé les amiibo, des figurines NFC suivant un concept simaire à celles de Skylander, un carton planétaire dont Nintendo avait refusé l'exclusivité. Ont également été mis en avant Hyrule Warriors, une variation à la sauce Nintendo de la série Dynasty Warriors de Koei, Splatoon, un jeu de tir par équipe à base de paintball, ainsi que les jeux de combats Bayonetta 2 (Platinum Games) et Devil's Third (Valhalla Game Studios), tous les deux exclusifs. En marge d'un nouveau Star Fox dirigé par Shigeru Miyamoto sur lequel peu d'informations ont filtré, et d'un jeu de création de niveaux appelé Mario Maker, c'est surtout la présentation du prochain Zelda, qui se déroulera dans un monde ouvert, qui a retenu l'attention.

LE GRAND PUBLIC PAS EN RESTE Si la tendance générale a été au hardcore gaming, les jeux visant un public plus vaste ont eu leur place. Nintendo a dévoilé deux projets de son développeur vedette Shigeru Miyamoto basés sur le gamepad de la Wii U : Project Guard, un jeu de tower defense qui repose sur l'utilisation de caméras de surveillance, et Project Giant Robot, dont le nom se suffit à lui-même. Ces titres sont accompagnés par des jeux de plates-formes pour tous âges : Yoshi's Wooly World et Kirby and the Rainbow Curse. Côté éditeurs tiers, Electronic Arts a annoncé The Sims 4, nouvel opus très attendu de sa simulation de vie, ainsi que FIFA 15, l'épisode annuel de sa simulation footballistique. Ubisoft a présenté le nouveau Just Dance, qui utilisera le smartphone du joueur pour mieux tracker ses mouvements. Le studio a de plus réalisé un jeu pour commémorer le centenaire de la première guerre mondiale, appelé Valiant Hearts: The Great War et retraçant le parcours de soldats morts au cours de la guerre. Enfin, les développeurs indépendants ont été à l'honneur, avec de nombreuses annonces lors des différentes conférences mettant en avant plusieurs titres originaux : Abzu, Entwined, Ori and the Blind Forest, Cuphead, Hotline Miami 2, Dreadnought, Magicka 2, etc.

Sony a également annoncé en marge de sa conférence que son système de streaming de jeu Playstation Now, reposant sur l'architecture cloud qu'il a hérité lors du rachat de Gaikai, serait lancé en version beta fin juillet pour l'Amérique du nord. A l'occasion des questions au gouvernement, le 10 juin, le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg a réitéré son invective envers les banques quant au financement des petites et moyennes entreprises. Nous venons de mettre fin au monopole bancaire à travers le financement participatif et le crowdfunding, a annoncé Arnaud Montebourg, relate l'AFP. Mais il y a aussi d'autres mécanismes qui permettent de financer les PME sans passer (...) forcément par le secteur bancaire, a-t-il ajouté. Le ministre fait allusion à l'ordonnance sur le financement participatif publiée le 6 juin, qui devrait entrer en vigueur le 1er octobre. Créer de la compétition avec les banques avec une ouverture du marché pour le financement, par la dette à travers des titres, c'est que souhaite Bercy avec cette ordonnance. Les mécanismes auxquels le gouvernement réfléchit permettront d'apprécier que finalement les entreprises peuvent accéder à l'épargne des Français, mais sans passer par leurs banques puisque les banques ne sont pas au rendez-vous, a détaillé Arnaud Montebourg à l'Assemblée nationale.

  1. http://retrouve3.cafeblog.hu/
  2. http://retrouve3.blogghy.com/
  3. http://en.donkr.com/blog/retrouve3