Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 12162
Batterie HP Pavilion ZT4000

La première mission du groupe est de déterminer les secteurs sélectionnés ainsi que sa manière de fonctionner. Il s’agira ensuite d’analyser les enjeux transversaux puis de travailler sur l’architecture des propositions. Nous avons établi le calendrier jusqu’en juillet 2014, date de la remise du rapport de la mission. Comment allez-vous nourrir la réflexion ? Nous allons avoir quatre semaines de cadrage. Et ensuite trois semaines de préparation méthodique. Avec une première vague de tables rondes dans laquelle nous allons auditionner les acteurs des secteurs que l’on va retenir, pour établir des diagnostics partagés. Suivra une phase de 5 ou 6 semaines de bilan. On travaillera enfin sur les positions d’action. En repartant sur des auditions, puis trois ou quatre semaines de tables rondes, auxquels pourraient participer les ministres, Fleur Pellerin, notamment. Les tables rondes se dérouleront sous la forme de journées de co-construction, un peu sur le modèle des réflexions des Enjeux numériques de la Fing (Fondation Internet nouvelle génération).

Y a-t-il des grandes idées que vous souhaitez faire passer via cette mission ? Il s’agit d’abord d’anticiper pour créer l’espace de positiver. Puis d’aller chercher des pistes d’action ailleurs que sur des cadres uniquement juridiques ou fiscaux, comme on a pu le tenter par exemple sur la livraison gratuite d’Amazon pour protéger les libraires. J’aimerais aussi faire passer l’idée que, comme pour animer des démarches l’innovation ouverte dans les entreprises, il faut des lieux physiques. La mission va se doter de son propre lieu. Il n’est pas encore installé, mais il ressemblera aux lieux de créativité. Il aura bien sûr son équivalent numérique, pour s’ouvrir à des contributions, des idées extérieures. L’enjeu ne se limite plus à ces deux grands volets de l’action publique qu’étaient une politique d’offre visant les entreprises du secteur numérique et une politique d’usage, souvent limitée à l’équipement technologique des PME. Aujourd’hui, on parle de transformation numérique car en dehors du monde des entreprises, il y a un acteur nouveau qui est apparu, c’est le grand public. C’est à partir de lui que se font les innovations, s’établissent les nouvelles positions dominantes. C’est à partir de lui que se sont constitués, en matière d’intermédiation, des géants que craignent les entreprises classiques. Ces géants sont habitués à aller capter dans le grand public l’intelligence collective, alors que les entreprises traditionnelles, françaises notamment, commencent juste à s’ouvrir à l’innovation ouverte, en commençant par les collaborations B2B. Dans certaines petites entreprises, il y a bien cette culture. Mais il reste très difficile pour elles de faire le parcours qui les amèneraient à devenir un grand groupe. François Hollande effectue une visite officielle aux Etats-Unis du 10 au 12 février. Le président de la République, accompagné de chefs d'entreprises, veut à la fois encourager les entreprises américaines à venir investir en France et saluer la créativité des entrepreneurs français qui tentent leur chance à San Francisco. Quels sont les enjeux de cette visite ? François Hollande, qui voulait réenchanter le rêve français, peut-il ramener un bout de rêve américain dans ses bagages ? Trouvera-t-il la recette pour faire émerger une Silicon Valley à la française ?

Google a confirmé, ce jeudi 5 juin, qu'il allait proposer une tablette informatique aux développeurs souhaitant travailler sur son projet Tango de cartographie 3D. L'appareil est doté de fonctionnalités 3D, et de capteurs de mouvements pour capturer la géométrie de l'environnement. Une super-tablette pour développeurs. Google a confirmé, ce jeudi 5 juin, qu'il allait proposer une tablette informatique aux développeurs souhaitant travailler sur son projet Tango de cartographie 3D. L'appareil est doté de fonctionnalités 3D, et de capteurs de mouvements pour capturer la géométrie de l'environnement. Fin mai, le Wall Street Journal avait indiqué que 4000 développeurs participant à la conférence Google I/O allaient se voir remettre une tablette innovante dotée de vision 3D pour imaginer de nouveaux applications et usages. Google précise sur la page internet du Projet Tango qu'il mettra bientôt des kits à disposition des développeurs intéressés pour créer des applications adaptées à sa tablette 3D. Ces kits, en quantité limitée seront proposés à un prix d'environ 1 000 dollars. Amazon a repoussé la livraison de certains ouvrages d'Hachette Book Group et supprimé la possibilité de réserver Le ver à soie (The Silkworm), un livre signé Robert Galbraith, pseudonyme de J.K. Rowling, l'auteur de la saga Harry Potter.

Les parties prenantes n'ont pas donné le motif de leur différend mais des médias ont rapporté qu'il portait sur les prix des livres électroniques. Nous tentons de comprendre ce qui se passe, a dit le commissaire européen à la Concurrence Joaquin Almunia à la presse. Des experts du droit de la concurrence estime qu'il est peu probable que l'exécutif européen intervienne dans ce qui semble être un différend entre deux sociétés. En décembre 2012, la CE avait mis un terme à une enquête sur les prix des livres électroniques en acceptant la proposition d'Apple et de quatre éditeurs d'assouplir les conditions de prix imposées à Amazon et à d'autres distributeurs. Le contrat de confiance du groupe d'électroménager Darty passe à l'ère digitale. La société a présent, le jeudi 5 juin, un objet connecté made in France, qui lui permet de rester facilement en contact avec sa clientèle : le bouton. Une simple pression sur l'appareil permet à ses utilisateurs d'être rappelés par un conseiller, à même de répondre à ses questions. Bientôt, sur le réfrigérateur des clients de Darty, trônera un carré aimanté de sept centimètres de côté. Appelé le bouton, ce petit objet a été présenté le 5 juin. Il permet à son propriétaire de contacter facilement le service d'assistance de l'entreprise d'électroménager.

Il faut pour cela qu'il connecte la machine, en entrant le code d'accès au wifi de sa box Internet sur l'application mobile reliée au bouton. Fabriqué en Bourgogne, à Montceau-les-Mines, l'appareil sans fil a deux ans d'autonomie. Pour le mettre en marche, il suffit à son utilisateur… d'appuyer sur le bouton. L'un des 750 conseillers du groupe doit normalement le rappeler dans un délai inférieur à une minute, sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Le système peut aussi être utilisé à distance depuis un smartphone ou une tablette, à partir d'une application téléchargeable sur le net. 7 CENTRES D'APPELS Avec le Bouton, le consommateur dispose en permanence de l’équivalent d’une conciergerie qui va identifier en interne une personne compétente susceptible de répondre à la question posée, explique Christophe Cadic, directeur de la digitalisation, dans un communiqué de presse. Répartis dans sept centres d'appels situés en France métropolitaine, les conseillers peuvent détecter des pannes et réparer certains appareils à distance. Ils peuvent être sollicités pour des machines qui n'ont pas été achetées chez Darty, quelle que soit leur marque et leur âge, qu'elles soient ou non sous garantie. Chaque bouton a en mémoire l'identité de son utilisateur et de son historique d'achat. Cela permet aux conseillers d'aller plus vite dans leurs recherches.

ACTUS REUTERS Dans une vidéo postée sur YouTube, Amazon annonce un événement de lancement le 18 juin à Seattle, qui sera animé par Jeff Bezos, directeur général du géant du commerce en ligne, sans dévoiler la nature de son nouveau produit. Les réactions des utilisateurs qui apparaissent dans le clip laisse toutefois envisager la présentation d'un smartphone, qui serait capable de diffuser des images en 3D. Amazon a relancé les spéculations sur le lancement de son prochain produit phare, annonçant via une vidéo postée sur YouTube un événement de lancement le 18 juin à Seattle, qui sera animé par Jeff Bezos, directeur général du géant du commerce en ligne. ECRAN À AFFICHAGE HOLOGRAPHIQUE Le clip de 50 secondes mis en ligne par la société américaine met en scène des personnes fixant quelque chose qui n'apparaît pas à l'écran, bougeant la tête pour essayer différents points de vue et faisant divers commentaires.

Des éléments qui confortent la thèse du lancement d'un smartphone capable d'afficher des images en 3D sans lunettes, comme l'avançait le Wall Street Journal au mois d'avril dernier. Autre élément tendant à prouver qu'il s'agira d'un smartphone ou d'une tablette, le coin supérieur de l'appareil est visible sur l'invitation à l'évènement consultable sur le site officiel d'Amazon. Amazon n'a pas en tout cas pas voulu en dire davantage, afin de faire monter le buzz avant la présentation de son produit mystère. Des ingénieurs du département de mécatronique du KAIST (Korea Advanced Institute of Science and Technology) ont mis au point un robot inspiré par un dinosaure, le vélociraptor, dont la vitesse de pointe atteint 46 km/h sur tapis roulant. Des performances [...] Il y a 21 ans, Dyson sortait son premier aspirateur à ventilation. A l’occasion, la marque dévoile certains de ses projets qui n’ont jamais vu le jour. Parmi eux, un prototype de lunettes connectées qui ressemble fort aux Google Glass … créé il y a 10 ans !

Ce mardi 2 juin, Apple tenait sa conférence annuelle dédiée aux développeurs, la WWDC. Tim Cook, PDG de la marque à la pomme, a dévoilé ses nouveautés 2014, notamment le nouveau système d'exploitation iOS 8. Pas de nouveau produit phare présenté mais des initiatives dans la santé et la domotique. Les regards des geeks du monde entier étaient tournés vers San Francisco, ce 2 juin au matin (en début de soirée en France) pour la traditionnelle Worldwide développers conference d'Apple (WWDC). Tim Cook y a détaillé les nouveautés 2014 de la marque à la pomme. On attendait notamment une offensive d'Apple dans les domaines de la santé : elle se matérialise sous la forme d'un carnet de santé digital, HealthKit, et d'une application, Health. Apple va aussi lancer un centre dédié à la domotique, HomeKit, et annonce 20 premiers constructeurs partenaires, dont les français Withings et Netatmo. IOS 8 ET OS X YOSEMITE DÉVOILÉS Pour le reste, pas de grosse surprise : ni bracelet connecté, ni ordinateur portable ou fixe, encore moins de smartphone. Mais Apple a dévoilé les évolutions de ses systèmes d'exploitation, iOS et Mac OS X, en développant les passerelles entre les plate-formes fixes et mobiles grâce au cloud. Tim Cook veut proposer auc clients d'Apple une expérience unifiée, quel que soit le support ou l'OS utilisé. Cette conférence a aussi marqué un tournant dans les relations d'Apple avec les développeurs, en se montrant beaucoup plus ouvert avec les concepteurs d'applications tierces. Ses API leur permettent d'accéder à un nombre beaucoup plus important de fonctions majeures du téléphone, qu'Apple réservait jusque là à ses propres applications.

  1. http://dovendosi.comunidades.net/
  2. http://www.bloghotel.org/enablesyou/
  3. http://blogcity.jp/page.asp?idx=10057051