Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 11419
Batterie pour Asus A32-F5

Même si Docker a été utilisé par les amateurs du Raspberry Pi depuis un certain temps maintenant, la Fondation Raspberry Pi a annoncé que la dernière version comprend officiellement son support sur l’installation Raspbian Jessie.Désormais, elle permet aux utilisateurs d’installer maintenant le client Docker sur leur Raspberry Pi seulement avec une commande du terminal : curl — ssl get.docker.com | sh. Une fois installé, il va alors permettre la création de votre propre conteneur, ou télécharger des conteneurs préconçus pour démarrer vos projets.Si vous n’êtes pas déjà familier avec Docker, c’est une méthode logicielle de paquets pour inclure non seulement votre code, mais aussi d’autres composants tels qu’un système de fichier complet, des outils système, des services et des bibliothèques. Vous pouvez ensuite exécuter le logiciel sur plusieurs machines sans beaucoup de configuration. Docker appelle ces paquets des « conteneurs ».

Comme la Fondation Raspberry Pi l’explique un peu plus, voyez-le comme des conteneurs maritimes. Ces derniers peuvent être déplacés dans les ports, et expédiés par voie maritime ou terrestre. Ils peuvent également contenir à peu près tout. Ainsi, les conteneurs de Docker peuvent contenir le code de votre application et de ses dépendances, avant d’être facilement transportés pour fonctionner sur de nombreuses machines.Le Raspberry Pi est incroyablement populaire, car il offre beaucoup de puissance pour un si petit périphérique. Cependant, il exécute une installation complète de Linux — Raspbian. Docker sur Pi signifie que vous pouvez packager votre application et la pousser comme un conteneur, tout en l’exécutant par une simple ligne de commande.Pour plus d’informations sur le nouveau support de Docker sur le Raspberry Pi, rendez-vous sur le site officiel de la Fondation Raspberry Pi pour plus de détails.

Après dix éditions, les célèbres tech.days de Microsoft se transforment cette année, faisant place aux Microsoft experiences, une conférence de deux jours où les technophiles et les businessman vont pouvoir assouvir leur soif de connaissance sur les enjeux du numérique.Avec un nouveau nom choisi par les internautes, celui-ci « se veut représentatif de l’ouverture de Microsoft à une audience élargie et de l’esprit qui animera l’événement au Palais des Congrès », selon Microsoft. Et cette année, Microsoft France semble avoir vu les choses en grand, pour un événement qui reste entièrement gratuit, et donc accessible à tous.En effet, la branche France du géant de Redmond organise ses journées annuelles de conférences au Palais des Congrès de Paris, porte Maillot. Des milliers de visiteurs sont donc attendus lors cet événement gratuit et public. Ainsi, le 4 et 5 octobre 2016 vont se succéder pas moins de 200 intervenants pour animer conférences et ateliers généralement dédiés aux produits Microsoft.

Microsoft experiences : des conférences Business et TechniqueMicrosoft experiences : des conférences Business et Technique
La première journée va être placée sous le signe du « Business », où des entreprises comme AccorHotels, Botanic, Paris Habitat, Air France, Engie, la SNCF ou encore Thalès témoigneront de leur transformation numérique. Au programme également, une plénière avec Satya Nadella, CEO de Microsoft. Une aubaine de pouvoir le rencontre en France – avec un peu de chance vous aurez votre selfie.
Pour cette première journée, ce seront près de 90 sessions et talks avec des retours d’expériences concrets des clients et partenaires de Microsoft qui seront invités à discuter des enjeux du numérique. Parmi les sessions à ne pas manquer, on va retrouver « A quoi ressemble le bureau du futur ? », où AccorHotels va présenter son pari de réinventer son environnement de travail, et également « Digital Work : quel chemin suivre ? », où Solocal et Air France expliquent les projets de transformation numérique interne qu’ils ont pilotés.

Pour en savoir plus sur cette journée, n’hésitez pas à parcourir l’agenda des sessions ainsi que la liste des intervenants sur place La seconde journée, va être « Technique ». Fini les costards, chemises et cravates. Durant cette journée, les applications cross-plateformes, le DevOps, le développement web, le cloud, etc. seront des sujets abordés par les intervenants afin d’avoir une conf dédiée aux développeurs et aux professionnels de l’IT.
Parmi les personnalités sur scène, nous allons retrouver Scott Guthrie, Vice-Président Cloud et Entreprise de Microsoft, ou encore Nicolas Gaume, Directeur de la division Developer eXperience. Ce sont près de 100 sessions et talks techniques avec les experts, clients et partenaires de Microsoft qui vont rythmés la journée. Vous pourrez apprendre à « Créer un bot de A à Z », où encore discuter de l' »Open Source et Microsoft Azure, rêve ou réalité ? ».

Mais ce n’est pas tout, puisqu’il y aura également un hall d’exposition qui permettra aux partenaires de Microsoft de dévoiler leurs dernières innovations. Enfin, sur une note finale, sachez que Microsoft experiences a également une plateforme en ligne, ou plus de 130 vidéos sont disponibles autour de 3 rubriques (Technique, Business, Ils l’ont fait), etc. À la différence des dernières éditions, cette rubrique vidéo est et sera alimentée toute l’année. Si vous êtes un tweetos et que ces sujets du numérique vous intéressent, je vous encourage à commencer les discussions avec les experts sur les comptes suivants (#experiences) :

Le Chromebook Pixel 2, un modèle haut de gamme lancé par Google l’année dernière pour remplacer le Chromebook Pixel original, est en rupture de stock et abandonné.L’ordinateur portable de 12,85 pouces n’est plus disponible sur le Google Store outre Atlantique. Et selon VentureBeat, Google a confirmé qu’il n’y aura pas plus de Chromebook Pixel 2 fabriqués, en publiant une déclaration où l’on peut lire : « nous sommes engagés dans le programme Pixel, mais nous n’avons pas de plans pour réapprovisionner le Pixel 2 ».Bien sûr, les Chromebook ciblent généralement le marché d’entrée de gamme de l’informatique moderne. Néanmoins, ceux qui voulaient une machine haut de gamme exécutant le système d’exploitation de bureau de Google seront sans doute déçus de voir le Pixel 2 disparaître de la boutique du géant de la recherche — cela ne change pas trop pour les résidents français, puisque Google ne commercialisait pas le Chromebook Pixel en France.

Chromebook Pixel (2015)Chromebook Pixel 2
Le Chromebook Pixel 2 qui est sorti en 2015 a été lancé à un prix moins cher que son prédécesseur (999 dollars), ce qui était un geste bienvenu.Le seul autre dispositif portant le nom de Pixel est la tablette Pixel C de Google, bien que ce soit une machine très différente. En effet, c’est une tablette Android avec un clavier amovible en option (il existe deux modèles de clavier en fait : le standard, et clavier folio en cuir). La machine est vendue à partir de 499 euros. Bien sûr, le Pixel a un écran tactile, mais d’autres modèles tels que l’ASUS Chromebook Flip, le Acer Chromebook R11, ou encore le Dell Chromebook 11 disposent également d’un écran tactile en option.Mophie veut faciliter la recharge rapide de tous vos appareils, et a annoncé pour l’IFA 2016 une série de nouvelles solutions de charge, parmi laquelle on retrouve un chargeur sans fil et une gamme de batteries externes.

Comme le reste des nouveaux produits, la Charge Force Powerstation est une batterie externe, mais elle est capable de charger des appareils sans fil. L’appareil dispose d’une énorme batterie d’une capacité de 10 000 mAh. Et, elle est compatible avec tous les boîtiers de batterie Charge Force de Mophie pour l’iPhone et la série Galaxy S de Samsung. Avec l’appareil, vous pouvez également profiter du port USB intégré.« Du logiciel au matériel, l’évolution des technologies mobiles se produit tous les jours », a déclaré le cofondateur de Mophie, et président Shawn Dougherty dans un communiqué. « Celle qui reste constante est l’anxiété de garder nos appareils alimentés plus longtemps. Aujourd’hui, cela affecte de plus en plus de gens, nous devons donc innover 24/7 avec cela à l’esprit ».En dehors de la batterie Charge Force Powerstation, une gamme d’autres batteries externes ont également été annoncées. Le Powerstation USB-C, comme son nom l’indique, comporte à la fois un port USB Type-C et un port USB Type-A, ainsi qu’une énorme batterie de 10 000 mAh. Le Powerstation USB-C coûte 100 euros.

mophie_press_02-970x647-cCharge Force Powerstation
Ensuite, c’est la Powerstation Plus, qui se décline en trois modèles. La Powerstation Plus Mini dispose d’une batterie de 4 000 mAh, la Powerstation Plus possède une batterie de 6 000 m Ah et la Powerstation Plus XL dispose d’une batterie de 12 000 mAh. La Powerstation Plus commence à 70 euros, et s’avère être compatible avec les iPhone et les dispositifs Android. Le modèle intermédiaire coûte 90 euros, tandis que le modèle le plus cher coûte 110 euros.Mais ce n’est pas tout, la Powerstation standard, vient aussi dans un certain nombre de différents modèles. La Powerstation Mini dispose d’une batterie de 3 000 mAh la Powerstation a une batterie de 6 000 mAh, la Powerstation XL a une batterie de 10 000 mAh et la Powerstation XXL a une énorme batterie de 20 000 mAh. Le Powerstation commence à 35 euros.

Si la plupart des grands smartphones pour 2016 ont été lancés, et qu’apparemment il ne reste plus rien à apprendre au sujet de l’iPhone 7, l’attention se tourne vers 2017. Et forcément, l’un des flagships qui vont être attendus l’année prochaine sera le Galaxy S8 de Samsung. Si l’on en croit les dernières rumeurs, le futur smartphone phare de la firme sud-coréenne pourrait avoir un appareil photo très différent du Samsung Galaxy S7.Selon un leaker sur Weibo, le Galaxy S8 aura une caméra arrière à double lentille, ce qui est en train de devenir une caractéristique commune pour les smartphones. Aujourd’hui, le LG G5, le Huawei P9 ou encore le Honor 8 ont une telle caractéristique, tandis que l’iPhone 7 Plus et le LG V20 vont également pouvoir s’en vanter dans les prochaines heures.

Apparemment, une lentille sur le Galaxy S8 sera de 12 mégapixels (tout comme sur le S7), tandis que l’autre sera de 13 mégapixels. Et, la compagnie précise qu’elle va opter pour ses propres lentilles, et celles de Sony.Ce n’est pas la première fois qu’une caméra à double objectif est évoquée pour le Galaxy S8, et c’est une fonctionnalité crédible, puisque de plus en plus de constructeurs en ont fait leur caractéristique phare. Néanmoins, on ne sait pas à quoi va servir cette seconde lentille. Va-t-elle être une lentille monochrome comme dans le Huawei P9, ou une lentille grand-angle comme sur le LG G5, ou toute autre chose ?Allons-nous voir une configuration comme le Huawei P9 dans le Galaxy S8 ?Allons-nous voir une configuration comme le Huawei P9 dans le Galaxy S8 ?