Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 11451
Batterie pour ordinateur portable ASUS UX31A Ultra

Pour arriver à ces observations, les responsables de l’étude ont fait passer 3.400 tests d’interférences électromagnétiques à 308 personnes (147 porteurs de pacemakers et 161 porteurs de DAI dont 65 porteurs d’appareils de resynchronisation cardiaque) avec trois types de smartphones (Nokia Lumia, Samsung Galaxy 3 et HTC One XL).L’autre objectif était de déterminer si les recommandations des institutions sanitaires dans le domaine, notamment la Food and drug administration (l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) étaient toujours adaptées. Ces dernières préconisent une distance de 15 à 20 centimètres entre les smartphones et les pacemakers et d’utiliser le cellulaire avec l’oreille située à l’opposé de l’implantation.Les résultats ont montré que seule une personne avait subi un dysfonctionnement de son DAI censé être compatible avec les ondes électromagnétiques. “Un seul cas prouve que le risque est rare, mais qu’il peut néanmoins arriver. Nous pensons ainsi que les recommandations actuelles des distances à respecter entre les portables et les dispositifs cardiaques doivent être actualisées et réévaluées. D’autant plus qu’elles ne prennent pas en compte les dernières innovations technologiques et les appareils les plus récents tels que les DAI et les appareils de resynchronisation cardiaque”, conclut le Dr Lennerz.

LG Electronics, Inc. engages in the manufacturing of display devices, home appliances, multimedia goods, electronic parts and develops software.It operates through the following business areas: Home Entertainment, Mobile Communications, Home Appliance, Air-Conditioning, Energy Solution and Independent business area.The Home Entertainment business area provides products such as televisions, monitors, personal computers for IT, Car Infotainment and produces Chemical and Electronic Materials.The Mobile Communications business area offers products such as handsets and tablets.The Home Appliance business area provides products such as refrigerators, washing machines, cooking and cleaning and health care appliances.The Air Conditioning and Energy Solution business area manufactures products such as Light Emitting Diode (LED) lightings, residential and system air conditioners.The Independent business area provides products such as compressors, storage devices, PC, telematics and solar cells.
Désormais, nos compatriotes marocains ainsi que toute personne résidant en France peuvent recharger, depuis l'Hexagone, le crédit des comptes Jawal de leurs proches et amis vivants au Maroc et ce, grâce au nouveau service de transfert de Maroc Telecom «Transfert international de recharge», mis en place en partenariat avec Orange.

Pour cela, il leur suffit d'acheter un «ticket transfert» dans un des nombreux points de vente en France (boutiques Orange, kiosque presse, buraliste et autres relais) ou d'aller sur le portail Internet : www.transfertpays.fr.
La recharge peut être activée à partir d'un Fixe, d'une cabine ou d'un Mobile en composant le numéro vert dédié au service ou à partir d'Internet en cliquant sur la rubrique 'Recharge avec un ticket'.
Le service de transfert de recharge propose trois (3) types de valeurs de transfert comportant crédit principal et bonus permanent : pour un montant de 7,5 ? transféré, le client Maroc Telecom recevra une recharge de communications équivalente à 185 DH, pour 15 ? transférés, il recevra 400 DH de recharge et pour 30 ?, son compte sera alimenté de 650 DH de communications.
D'utilisation simple, le « Transfert international de recharge Jawal» de Maroc Telecom présente plusieurs avantages. C'est un service sûr et pratique qui permet de gagner du temps et d'éviter des déplacements. Il facilite la vie des clients en mettant à leur disposition un moyen innovant de transfert pour recevoir sur leur compte Jawal, des recharges de communications de leurs proches depuis la France, partout au Maroc. Ce service sera étendu progressivement à d'autres pays comme l'Espagne et l'Italie.

Regardons le graphique du titre Metropole TV : un plus bas est atteint sur l’indicateur le 19 février 2009 tandis que les cours continuent d’établir de nouveaux planchers jusqu’au 9 mars. L’indicateur survendu a déjà repris un biais haussier, signifiant ainsi un retournement probable des cours. Le scénario inverse (divergence baissière) se dessine quelques semaines plus tard sur l'autre indicateur ici utilisé.
Nous avons vu que les moyennes mobiles servent à lisser l’évolution d’un titre pour en déterminer la tendance. Un indicateur plus avancé a été mis au point par Gerald Appel un analyste et gestionnaire de fonds américain.
Cet indicateur est composé de deux lignes : la première ligne est la ligne de MACD, qui n’est autre que la différence entre deux moyennes mobiles exponentielles. Pourquoi exponentielles ? pour accroitre la sensibilité aux variations des cours ; elle est donc très réactive aux changements de prix. Nous la représentons en bleu sur nos graphiques.
La seconde est appelée ligne de signal ; c’est la moyenne mobile de la ligne de MACD ; elle répond moins rapidement aux changements de prix. Elle est représentée en rouge sur nos graphiques.

Si la ligne MACD et la ligne de signal se croisent, ceci est considéré comme un changement de l’équilibre des forces entre acheteurs et vendeurs et représente un signe de changement de tendance très probable.
Quand la ligne de MACD passe au-dessus de la ligne de signal, les haussiers dominent le marché. Inversement, quand la ligne de MACD passe sous sa ligne de signal, ce sont les baissiers qui ont la main
L’apparition de divergence entre le MACD et les prix constitue un fort signal technique pour anticiper un retournement de tendance.
Notons également que la position du MACD par rapport la droite « zéro » traduit la force de la tendance ; plus elle s’en éloigne, plus la tendance est forte.

Les valeurs des moyennes mobiles « standard » sont de 12 et 26 pour le MACD et 9 pour la ligne de signal. Il est noté MACD(12,26,9).
Le groupe Etat islamique a libéré vendredi des dizaines de prisonniers qu'il détenait dans des geôles des quartiers de Mossoul encore sous son contrôle, rapportent samedi des habitants.Cette libération souligne la baisse de l'emprise de l'EI sur la ville du nord de l'Irak, dont les forces irakiennes ont déjà repris la partie orientale en janvier et qui se sont lancées depuis le 19 février à l'assaut de sa partie occidentale.La télévision publique irakienne a déclaré vendredi que les forces de Bagdad contrôlaient désormais la moitié de Mossoul-Ouest et que les djihadistes étaient retranchés dans le centre historique et des quartiers plus au nord.Les prisonniers libérés par l'EI avaient été enfermés pour vente de cigarettes ou possession d'un téléphone portable, ont déclaré des habitants.L'un des hommes relâchés vendredi a raconté que deux djihadistes l'avaient sorti d'une cave où il était détenu avec d'autres individus. Tous ont eu les yeux bandés et ils ont été conduits en bus à une certaine distance avant d'être libérés. Environ 25 prisonniers se trouvaient dans le véhicule, a-t-il dit, précisant avoir été enfermé pendant deux semaines.

Un habitant de Mossoul a dit que son frère était soudainement réapparu après un mois de captivité pour possession d'un téléphone portable. (Maher Chmaytelli; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)Les systèmes de sécurité sociale organisent généralement l'octroi de prestations telles que les prestations de maladie, de maternité/de paternité, de vieillesse et de chômage, les prestations familiales ainsi que d'autres types de prestations analogues, et relèvent de la compétence exclusive des autorités nationales. Chaque État membre est par conséquent responsable de la conception de son propre système de sécurité sociale, ce qui est source d'une grande diversité en ce qui concerne tant les modalités d'organisation que les prestations octroyées.Lorsqu'un citoyen se déplace d'un État membre à un autre ou va s'installer dans un autre État membre, il a besoin, pour continuer à bénéficier d'une couverture contre tous les risques précités, que des passerelles existent entre les différents systèmes nationaux. C'est la raison pour laquelle l'Union européenne s'est dotée de règles coordonnant les interactions entre ces systèmes.

Ces règles de coordination déterminent de quel système national les citoyens mobiles relèvent dans les différents cas de figure et évitent que ceux-ci se retrouvent sans protection ou bénéficient d'une double couverture dans des situations transfrontalières. En sauvegardant les droits de sécurité sociale des citoyens mobiles, cette réglementation leur donne réellement le choix de vivre ou de travailler dans un autre pays. Le maître-mot est coordination, pas harmonisation.Ce mécanisme existe depuis 1959 mais a été modernisé régulièrement au fil du temps. Les dispositions qui l'organisent sont actuellement énoncées dans les règlements (CE) nº 883/2004 et (CE) nº 987/2009.Les règles de l'Union qui coordonnent les systèmes de sécurité sociale ne déterminent pas qui peut bénéficier de l'assurance prévue par la législation nationale, pas plus que le type de prestations à accorder; ces questions sont du ressort des États membres. Les règles de coordination établissent uniquement des critères pour définir le système dont relève tout citoyen mobile.

«Un seul pays»: tout citoyen relève du système de sécurité sociale d'un seul État membre à la fois, de façon à ce qu'il ne doive verser des cotisations que dans un seul pays. Lorsque la personne a le droit de bénéficier de prestations, c'est dans l'État membre dans lequel elle verse ses cotisations.
Égalité de traitement ou non-discrimination: tout citoyen bénéficie des mêmes droits et est tenu aux mêmes obligations que les ressortissants de l'État membre dans lequel il est assuré.
Totalisation: lorsqu'une personne demande à bénéficier d'une prestation, les périodes antérieures pendant lesquelles elle a été assurée, a travaillé ou a résidé dans un autre État membre sont prises en compte si nécessaire (par exemple pour établir que la personne a été assurée pendant la période minimale requise par le droit national pour pouvoir toucher telle ou telle prestation). Exportation: lorsqu'une personne est en droit de percevoir une prestation en espèces d'un État membre, elle peut en général l'obtenir même si elle vit dans un autre État membre.
Qui est concerné?

  1. http://retrouve3.bravesites.com/blog
  2. http://retrouve3.sosblogs.com/
  3. http://retrouve3.mee.nu/