Sites Grátis no Comunidades.net Wordpress, Prestashop, Joomla e Drupal Grátis


Total de visitas: 10853
Batterie Sony VAIO VGN-FZ

La gravure en 16 nm (16FF+) de chez TSMC est de la partie et c’est elle qui doit permettre d’atteindre ces hautes fréquences. Huawei se fait mousser en annonçant qu’il est le premier à proposer un SoC 16FF+ sur le marché, mais le constructeur oublie Apple qui livre une partie de ses SoC A9 gravés par TSMC avec le process 16FF+. De plus, le Kirin 950 est pour le moment uniquement visible sur des cartes mères de développement alors que la puce d’Apple est présente dans les iPhone 6s depuis la fin du mois de septembre. L’utilisation du 16FF+ permet d’augmenter l’efficacité énergétique des puces et donc d’abaisser leur consommation dans certains cas.

Le Kirin 950 devrait se distinguer grâce à une partie GPU solide et à l’intégration du Mali-T880 MP4, une puce qui n’a pas encore été aperçue sur un SoC. Huawei annonce des performances 100% supérieure au Mali-T628 du Kirin 935 avec une fréquence de 900 MHz pour le Mali-T880 contre 680 MHz pour le T628. Ainsi, sous GFX Bench, le Mali-T880 du Kirin 950 obtiendrait 18 FPS sous Manhattan offscreen et 34 FPS sous T-Rex offscreen. À titre de comparaison, l’Adreno 430 du Snapdragon 810 obtient respectivement 23 et 49 FPS sur ces mêmes tests, on est donc encore un cran en dessous de la concurrence directe, dommage que Huawei n’ait pas souhaité intégrer davantage d’unités de calcul avec par exemple un MP6.

Il faudra toutefois vérifier si ces bonnes performances pourront être tenues dans la pratique puisque les fréquences de fonctionnement de la partie CPU et GPU nous semblent très élevées. Mais ce ne sont pas les seuls arguments du Kirin 950. En effet, Huawei a également intégré un modem 4G de catégorie 6 avec le support du mode VoLTE et une meilleure qualité de la voix.

La partie photo n’a pas été laissée de côté puisque le DSP et l’ISP évoluent pour proposer le lancement plus rapide de l’appareil photo, une mise au point plus réactive ainsi que des algorithmes pour le traitement logiciel des photos. Enfin, on trouve également un coprocesseur i5 qui s’occupe d’analyser les données des différents capteurs, avec une consommation de seulement 6,5 mA contre 90 mA pour l’ancien i3. Un genre d’Android Sensor Hub qu’on trouve dans les nouveaux Nexus 5X et 6P.

Même si l'impression depuis un smartphone se démocratise, elle n'est pas encore évidente, particulièrement parce qu'elle dépend du système d'exploitation, mais aussi de l'implémentation de cette fonctionnalité au sein même des applications. Petit tour dans le monde de l'impression depuis les appareils mobiles...La plupart des solutions d'impression passent désormais par le "nuage", mais certains fabricants proposent encore des applications dédiées qui permettent d'imprimer directement depuis le smartphone quand ce n'est pas le système qui impose une compatibilité comme iOS d'Apple.

Depuis Android : Google Cloud Print dans le nuage
Le système proposé par Google permet de maximiser la compatibilité avec les imprimantes, mais l'impression depuis Android n'est pas si simple. Il faut d'abord faire la mise à jour des services Google Play puis installer — ou mettre à jour — Google Cloud Print. Pour vérifier la disponibilité des imprimantes, il faut se rendre dans les Paramètres > Impression. Google Cloud Print doit être activé et les imprimantes doivent apparaitre.
Deuxième étape, il faut que l'application soit compatible avec la fonction d'impression. Nous avons téléchargé un fichier PDF de test sur le web et ce dernier s'ouvrait par défaut avec l'application Polaris Office 5 qui ne gère pas l'impression. Il nous a fallu télécharger Acrobat Reader qui, lui, gère parfaitement Google Cloud Print. Bien évidemment, toutes les applications Google gèrent l'impression dont Chrome, Gmail et Drive.

Depuis iOS : simple avec les imprimantes AirPrint
L'impression depuis les appareils iOS (iPhone, iPad et autres iPod Touch) est probablement la plus simple à utiliser, mais elle nécessite obligatoirement une imprimante compatible AirPrint (liste des imprimantes sur le site Apple). Dans l'application, il suffit de cliquer sur l'icône partager, de faire glisser la partie inférieure vers la gauche pour faire apparaitre le bouton « Imprimer ».

Le système propose ensuite de choisir l'imprimante à utiliser, le nombre de tirages et quelques options comme ici l'impression recto-verso. Le système alerte même lorsque l'imprimante n'a plus d'encre.Certains fabricants proposent également leur propre application, mais comme sur beaucoup de systèmes, l'impression reste cantonnée au contenu de l'application (photos, page web et accès aux services de stockage en ligne) ce qui est parfois suffisant, mais pas toujours.

Le système d'exploitation mobile canadien n'embarque pas de fonction d'impression par défaut, il faut donc passer par une application tierce. Heureusement, les développeurs de Dynamix USA ont bien fait les choses avec leur application PrintHand Mobile Print Premium, vendue environ 4,50 €. Cette dernière détecte les imprimantes en réseau dès sa première ouverture et propose d'imprimer une page de test. Si cela ne fonctionne pas, il est toujours possible d'utiliser un ordinateur comme passerelle en installant un petit logiciel ou bien encore d'envoyer les documents dans le cloud. Les développeurs proposent une version gratuite PrintHand Mobile Print, mais elle ne permet d'imprimer qu'une page de test.

Il suffit ensuite d'ouvrir le fichier à imprimer puis de cliquer sur l'option Partager afin de l'envoyer vers l'application PrintHand qui récupère le document et se charge de l'impression.Le constructeur HP propose une application gratuite (HP ePrint pour BlackBerry), mais qu'elle n'est visiblement pas disponible sur la version française de BlackBerry World. Elle permet de gérer les impressions sur les imprimantes compatibles — quasiment tous les modèles réseau (Wi-Fi et/ou Ethernet) — de la marque.

Depuis Windows Mobile (Windows Phone)
Microsoft n'a pas intégré cette fonctionnalité. Il faut donc passer par l'application du fabricant d'imprimantes — pour peu qu'elle soit disponible — ou bien opter pour une application tierce sur le Windows Store. Nous avons pu trouver une application HP AiO Remote en version bêta qui gère l'impression sur les imprimantes HP, une application Mobile Print chez Samsung, Epson Print and Scan chez Epson et aussi l'app Print Portal pour les imprimantes Xerox.

L'application Print2Cloud permet d'utiliser le service Google Cloud Print avec les limites de Windows Mobile. La version gratuite se limite à l'impression de pages web ou des liens Internet ainsi que des photos stockées en local. La version payante — facturée environ 2 € — permet d'imprimer les documents stockés sur le téléphone ou sur OneDrive ainsi que les notes (Quick Notes).

Facturée 4,99 € (essai possible), l'application PrintHand est également disponible sur Windows Mobile. Elle évite ainsi de passer par le nuage Google, mais comme pour la version BlackBerry, il faut payer pour pouvoir bénéficier de toutes les fonctionnalités. Elle permet d'imprimer des photos ou des documents stockés sur OneDrive, Google Drive, Dropbox ou Box.
La solution universelle : l'e-mail
Certains fabricants d'imprimantes, comme HP (ePrint) ou Epson (Email Print), proposent un service qui permet d'imprimer grâce à un simple e-mail. L'avantage de ce système est la compatibilité avec tous les smartphones du marché indépendamment du système d'exploitation. L'imprimante dispose de sa propre adresse e-mail. Pour imprimer, il suffit d'envoyer un e-mail à l'adresse de l'imprimante en plaçant le document à imprimer en pièce jointe. L'imprimante se charge du reste. Il y a tout de même quelques inconvénients, comme l'impossibilité de gérer le format d'impression, le nombre de tirages, la couleur, etc.
Plutôt discrets ces derniers temps, les smartphones haut de gamme de Microsoft refont leur apparition dans deux nouvelles déclinaisons différentes : Lumia 950 et Lumia 950 XL.

Présentés au public il y a deux bons mois dans un espace éphémère implanté par Microsoft au pied du Centre Pompidou, les Lumia 950 et 950 XL débarquent avec quelques petites innovations comme un scanner d’iris ou Windows Continuum, et un Windows 10 décliné en version mobile. Les Lumia 950 & 950 XL sont bien décidés à se faire remarquer, et à reprendre des parts de marché à leurs principaux concurrents que sont les iPhone 6S, les Samsung Galaxy S6, ou le LG G4 pour ne citer qu’eux.Le Lumia 950 est un smartphone de conception plutôt sobre. La coque arrière entièrement amovible est composée de plastique (un peu limite pour un smartphone haut de gamme).

L’insertion des cartes Nano SIM et MicroSD nécessite d’extraire la coque arrière, en faisant pression sur l’encoche située en bas à gauche de l’appareil juste derrière l’écran, une opération qui peut s’avérer assez laborieuse lorsque l’on a pas l’habitude d’effectuer cette manipulation.La mise en service du Lumia 950 est assez longue. Au démarrage, outre les différentes options à sélectionner, le téléchargement d’applications imposé par Windows 10 prend un certain temps. L’ensemble des étapes d’initialisation de l’appareil a nécessité deux redémarrages du Lumia.

Devant ses deux écrans d’ordinateur, Emily Masiane collecte des données sur le taux d’ensoleillement. Elle est l’une des rares employés originaires du coin à gagner un peu plus : « Mes 7 000 rands [465 euros] me permettent de m’offrir des cours de gestion par corres­pondance, raconte-t-elle. Ensuite, j’irai à l’université de Pretoria pour obtenir un diplôme d’ingénierie électrique ; je veux prendre des ­responsabilités lorsque le site s’agrandira. »
SolarReserve est obligé de dépenser chaque année 2,1 % de son chiffre d’affaires, soit 30 millions de rands (2 millions d’euros environ) en faveur du développement socio-économique local. « C’est beaucoup d’argent qui doit être utilisé dans un rayon de seulement 50 kilomètres, commente un autre opérateur étranger. Les densités de population pour ces projets sont pourtant souvent faibles, il aurait fallu élargir le cercle à 100 kilomètres. »
« Le seul moment où nous ne sommes pas dans le noir, c’est quand il y a un clair de lune »
Dans un village voisin, la compagnie américaine a installé 75 panneaux solaires sur les toits de maisons dépourvues jusqu’alors d’électricité. Mais de l’autre côté de la route, en face des parcs solaires, Sinnah Bosman patiente encore. « Le seul moment où nous ne sommes pas dans le noir, c’est quand il y a un clair de lune », lance la vieille dame en sortant de sa cabane bâtie avec des morceaux de tôle. Le chef du village montre une lettre qu’il a envoyée il y a un mois à SolarReserve. « On ne peut pas tout faire tout de suite… », constate Jason Gerber.

Sinnah Bosman en veut surtout au fermier blanc d’à côté, qui a loué ses terres à la compagnie américaine. « J’avais 25 ans en ­février 1964, quand les bulldozers du régime de l’apartheid ont forcé les 2 000 personnes de mon village à déguerpir des lieux sans rien, raconte-t-elle dans une colère sourde. Je suis de retour ici depuis 1999, mais nous réclamons toujours les terres de ce fermier. Elles nous appartiennent. »
Dans son salon, où est accroché un trophée de tête d’oryx, et la télévision allumée, Allan Scholtz assure que son père a acheté la ferme deux ans avant l’évacuation forcée. « Que le temps soit beau ou mauvais, je touche un loyer de 150 000 rands par mois [10 000 euros], c’est assez confortable ! », sourit cet Afrikaner, père de trois enfants et propriétaire de chevaux. « J’en ai entre 100 et 150, je ne sais plus trop. » Il en vend régulièrement à des Saoudiens.

L’interface du Microsoft Lumia 950 est assez sympa visuellement parlant. La navigation dans l’interface est relativement fluide. L’écran 5,2 pouces est de bonne facture, et l’affichage des informations de bonne qualité.« Windows Hello » (Bêta) est, selon Microsoft, « une nouvelle manière personnelle et sécurisée de déverrouiller son Lumia 950 : vous n’avez qu’à sortir votre appareil de veille, regarder l’écran et notre caméra à technologie infrarouge vous reconnaît ». Pour ce faire, la face avant de l’appareil intègre un scanner d’iris, qui fonctionne avec l’authentification Windows Hello. Il suffit de scanner ses yeux (sans ses lunettes si l’on en porte). Ensuite, à chaque appui sur le bouton « ON/OFF », le scanner d’iris s’active, et la reconnaissance d’iris déverrouille l’écran directement dans au moins 7 tentatives sur 10. La reconnaissance d’iris est beaucoup plus lente que la reconnaissance d’empreintes digitales.

Lorsqu’une tentative de lecture de l’iris échoue, un message apparaît à l’écran pour demander à l’utilisateur de saisir son code PIN. Pour ce faire, il suffit de glisser le doigt sur l’écran du bas vers le haut, afin de faire apparaître le clavier virtuel à l’écran … et surprise surprise, dans bon nombre de cas, non seulement le clavier ne s’affiche pas à l’écran, mais l’écran d’accueil apparaît, le Lumia s’étant déverrouillé sans taper le moindre code. Pas glop côté sécurité !

« Windows Continuum » permet à un Lumia 950 connecté à une station d’accueil « Microsoft HD-500 », elle-même connectée avec un écran externe, un clavier et une souris, d’accéder aux applications Office et Outlook du Lumia 950, qui s’affichent ainsi sur grand écran, pour créer un environnement de travail optimisé et nous rendre plus productif … comme si on était sur un PC. J’ai déjà assisté au fonctionnement de Windows Continuum lors d’une présentation de Microsoft, et cela fonctionne parfaitement. Le fait de travailler des données intégrées à son smartphone avec des accessoires de bureau est vraiment très pratique, le smartphone devient ainsi un véritable outil centralisé de toutes nos données personnelles. Je n’ai pas pu me procurer de station d’accueil Microsoft dans le cadre du test ; cette fonctionnalité n’a donc pas été testée.

Port USB-C : le Lumia 950 peut être rechargé via le port USB-C situé sur la tranche basse du smartphone, sur laquelle on peut également connecter un support de stockage intégrant une connectique USB-C, pour lire et/ou échanger des fichiers. Le Lumia 950 peut également être rechargé via un chargeur sans fil compatible avec la norme QI.L’une des nouveautés de Windows 10, aussi bien sur PC que sur smartphone, c’est « Microsoft Edge », un navigateur internet fourni en lieu et place d’ « Internet Explorer ». Ce navigateur n’affiche pas parfaitement tous les contenus visualisés, et il ne semble pas possible d’étirer l’affichage d’une page web, afin d’en agrandir le contenu à l’écran. Espérons que cela ne soit qu’une erreur de jeunesse, qui sera corrigée lors d’une prochaine mise à jour.

Pour contourner ce point, j’ai essayé de trouver « Google Chrome » dans le Store Windows, sans succès ; j’ai donc téléchargé Opéra Mini pour naviguer sur internet.Je n’ai pas réussi de « copier / coller » complets de contenu (texte et/ou image) vers un mail ; la sélection d’une partie du texte affichée est très laborieuse, pour ne pas dire très difficile à effectuer et, au moment d’effectuer le collage du texte dans une autre application (message ou mail), je n’ai pas trouvé la fonction permettant d’effectuer le collage du texte. J’utilise très régulièrement cette fonctionnalité sur iPhone et smartphones Androïd, et j’avoue que les soucis rencontrés sur le Lumia sont gênant.

L’ajout d’une messagerie mail sur le Lumia 950 s’effectue via l’application « Courrier Outlook ». Le paramétrage d’une messagerie E.Mail est très simple.L’ergonomie de la messagerie E.Mail est assez simple et épurée.L’affichage des mails au format HTML n’est pas très bon, les contenus ne sont pas très bien restitués, les images ne s’affichent pas et ce, malgré l’activation de l’option correspondante.De plus, comme cela a été constaté pour le navigateur internet « Microsoft Edge », l’agrandissement des contenus visualisés à l’écran est très limité.Les pièces jointes aux E.Mail peuvent être téléchargées, lues, et modifiées par le biais de certaines applications.L’envoi et la réception de SMS / MMS est fluide et fonctionne très bien.

Related articles:

  1. http://retrouve3.blogownia.pl/
  2. http://blogs.montevideo.com.uy/retrouve3
  3. http://retrouve3.kinja.com/
  4. http://me.zing.vn/u/akkusmarkt
  5. http://retrouve3.jimdo.com/
  6. http://retrouve3.bravesites.com/blog
  7. http://retrouve3.sosblogs.com/