Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 11169
Batterie Toshiba Satellite L735

Grâce à cette faille, des chercheurs en sécurité informatique ont rapporté avoir été capables de récupérer des informations sur des mots de passe de Yahoo!, qui a précisé mardi avoir pu résoudre le problème. Selon Fox-IT, cette faille existe depuis deux ans environ. Un billet sur le site Tor Project, qui milite pour l'anonymat en ligne, exhorte ceux qui ont des besoins élevés en matière de protection en ligne d'éviter d'utiliser internet pendant quelques jours, afin de permettre aux sites et aux serveurs d'améliorer leur sécurité.Mercredi 5 juin, Lenovo inaugurait en grande pompe son usine de Whitsett, en Caroline du Nord. Le fabricant chinois a commencé à y assembler certains de ses ordinateurs et laptop ThinkPad. Il prévoit de produire des tablettes et des serveurs d’ici la fin de l’année. Sur ces produits figurera l’étiquette “Assemblé aux États-Unis”. Le nouveau portable de Motorola Mobility portera lui aussi le précieux label : le Moto X sera en effet le seul téléphone portable assemblé aux États-Unis. Motorola Mobility - racheté par Google en 2011 - a mis la main sur une ancienne usine Nokia au Texas et entend embaucher 2000 personnes.

En décembre dernier, Tim Cook, patron d’Apple, affirmait quant à lui vouloir fabriquer un de ses Macs au pays : la marque à la pomme parle d’investir plus de 100 millions de dollars pour ramener une partie de sa production aux États-Unis cette année.
L’IMPACT SUR LES MARGES EST MINIME Après les secteurs de l’électroménager et de l’automobile, celui du hardware fait le pari du “Made in America”. Si les fabricants d’électronique et de matériel informatique cherchent à améliorer leur image de marque - écornée par les rapports dénonçant les conditions de travail de leurs sous-traitants en Chine -, d’autres facteurs expliquent ce phénomène : “Les salaires continuent d’augmenter en Chine, tout comme les frais d’acheminement. Parallèlement, les prix des équipements pour l’automatisation des lignes de production ont baissé de 85% en l’espace de 15 ans”, explique Harold Sirkin, associé au Boston Consulting Group et auteur du rapport “Made in America, Again”. L’équation a changé. Aujourd’hui, lorsqu’une entreprise fait le calcul, elle s’aperçoit que produire aux États-Unis coûte à peine plus cher qu’en Chine”.

Dans la fabrication des ordinateurs ou des téléphones, la main d’œuvre ne pèse d’ailleurs pas lourd : “L’assemblage représente 3 à 5% du prix de vente, affirme Horace Dediu, analyste de l’industrie. Même si les coûts du travail sont deux fois plus élevés aux États-Unis, l’impact sur les marges est minime”.
DES DÉVELOPPEMENTS CONTINUS
Au-delà de l’aspect financier, l’exigence d’innovation incite les fabricants à rapprocher géographiquement R&D et production. D’après Yves Béhar, fondateur de la société de design industriel Fuseproject, c’est la raison pour laquelle Google fabrique ses Google Glass en Californie : “Des produits comme les téléphones ou les Google Glass demandent des développements continus, ils obligent à être réactif. Aujourd’hui, les entreprises lancent d’abord des versions beta. Elles veulent pouvoir expérimenter directement au stade de la production”.

La rapidité de mise sur le marché est devenue un avantage concurrentiel significatif. “Ce mode de pensée vient tout droit du secteur des software”, poursuit Yves Béhar.
Dans le cas d’Apple, de nombreux analystes estiment que la décision de rapatrier une partie de sa production répond aussi au besoin de mieux protéger sa propriété intellectuelle - malgré des mesures de confidentialité toujours plus drastiques, Apple peine à empêcher les fuites autour de ses futurs produits.

Il est intéressant de noter que beaucoup de jeunes entreprises du secteur des hardwares n’ont pas attendu les géants de l’industrie pour faire le pari du “Made in America”. C’est le cas de startups comme Makerbot Industries, Ouya, Jawbone, ou Nest. Pour les raisons citées plus haut, mais également pour des raisons éthiques. “La nouvelle génération envisage la fabrication locale comme une opportunité et un gage d’efficacité, mais elle s’intéresse aussi à l’impact social et environnemental de son activité. L’évolution qu’on observe semble soutenir ces nouvelles idées”, s’enthousiasme Yves Béhar, qui travaille avec plusieurs de ces start-up.
Reste que les exemples de relocalisation dans le secteur ne sont pas nombreux. “Je pense que c’est le début d’un processus, une expérimentation de la part de ces fabricants, analyse Harold Sirkin. Mais lorsque Lenovo ouvre une usine aux États-Unis, cela me semble très révélateur de ce qui est en train de se passer.” Une stratégie en accord avec un récent sondage du BCG selon lequel environ 80% des Américains - et, plus surprenant encore, 60% des Chinois - seraient prêts à payer plus chers pour des produits étiquetés “Made in the USA”.

Le laboratoire Arnum (Art numérique) de l’école d’ingénieurs ESIEA s’est fait une spécialité de la collaboration avec des artistes dans le cadre d’expositions. Son partenariat avec le musicien François Morin est allé beaucoup plus loin.
Pour son deuxième projet musical, l’auteur-compositeur-interprète pop cherchait en effet à mettre en lumière ses chansons au sein d’un orchestre original : des instruments quasi entièrement automatisés et gérés par un ordinateur via un signal MIDI.
Loïc Billoët, étudiant en 5e année de l'ESIEA, a collaboré pendant trois mois sur ce projet de mise en lumière. Son travail sur les LED lui a permis de jouer avec les ambiances et les couleurs au fil des notes de musique de l'orchestre.
Programmant en amont ses instruments robotisés sur ordinateur, François Morin n’a plus qu’à y insérer la partition lumineuse imaginée par l’étudiant, avec la possibilité de faire varier la couleur, la durée d'allumage et l'intensité de chacune des LED.

Le projet a dépassé les attentes du musicien, assure Claire Leroux, directrice du laboratoire Arnum et coordinatrice du partenariat. La mise en lumière a donné vie aux instruments autonomes.
Un premier concert public, le 13 février dernier, sur la scène du Café de la Danse (Paris), a permis à l’artiste de confronter la théorie à la pratique. Un test pour le musicien… et pour l’étudiant. Le vocabulaire de l’artiste reste très éloigné du vocabulaire de l’ingénieur, sa traduction en contraintes techniques a constitué un bon cas pratique pour notre élève, constate Claire Leroux.
Fort de ce succès, François Morin a confié un nouveau défi à la fois technique et esthétique aux élèves de l’ESIEA : la réalisation de nouveaux instruments de musique automatisés, dont une tête de mort castagnettes, que l’artiste intégrera à son orchestre d’ici cet été pour sa tournée.

Pour la directrice du laboratoire Arnum, c'est une opportunité exceptionnelle pour les étudiants. Ce type de projet les prépare aux exigences des clients une fois qu’ils seront dans le monde de l’entreprise.
Le monde numérique devient plus accessible. Cette simplicité d’usage découle de grandes innovations technologiques qui, selon Harry Shum, le patron de Microsoft Research, seront invisibles car enfouies dans le cloud ou derrière l’interface des produits.
C’est un grand paradoxe de l’évolution technologique dans le numérique. Alors que les usages se simplifient, les besoins d’innovation augmentent, tirés par le développement des mobiles, du cloud computing, du big data ou encore de la cybersécurité. Mais la technologie derrière tend à s’effacer. C’est le message de Harry Shum, vice-président exécutif en charge de Microsoft Research, lors de l’événement Ignite de Microsoft qui se tient à Chicago du 4 au 8 mai 2015.
Durant les 5 à 10 dernières années, les ruptures technologiques étaient bien visibles, explique-t-il. Elles se concrétisaient par des réalisations physiques qu’on peut non seulement voir mais aussi toucher. Consoles de jeux, téléphones mobiles, baladeurs, tablettes… Les exemples sont nombreux de ces produits magiques. Aujourd’hui, une grande partie de leur magie, qui réside dans les logiciels et algorithmes enfouis, est cachée. Demain, les innovations seront invisibles. Comment ? Grâce au passage au cloud, explique le patron de la recherche de Microsoft.

Achat Lenovo batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com
http://www.fr-batterie-portable.com/lenovo.html
Batterie neuve pour Lenovo ordinateur portable! Achat immédiat 20% de réduction! Livraison rapide et Economies garanties en batterie !

Achat Toshiba batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com
http://www.fr-batterie-portable.com/toshiba.html
Batterie neuve pour Toshiba ordinateur portable! Achat immédiat 20% de réduction! Livraison rapide et Economies garanties en batterie !

Achat Fujitsu batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com
http://www.fr-batterie-portable.com/fujitsu.html
Batterie neuve pour Fujitsu ordinateur portable! Achat immédiat 20% de réduction! Livraison rapide et Economies garanties en batterie !