Sites Grátis no Comunidades.net


Total de visitas: 11129
Ordinateurs portables Batterie Asus N61jq

iPhone 8 : est-ce qu'Apple va inclure un scanner d'iris comme le Galaxy Note 7 ?iPhone 8 : est-ce qu’Apple va inclure un scanner d’iris comme le Galaxy Note 7 ?
Digitimes n’a pas un passé plutôt glorieux dans les rumeurs, et il convient de prendre cette nouvelle spéculation avec des pincettes. À certains égards, il serait logique pour Apple de mettre un scanner d’iris dans l’iPhone 8, car elle permettrait à l’entreprise de concurrencer plus directement Samsung.Mais, il y a une question sur l’utilité d’un scanner d’iris pour le propriétaire d’un smartphone. Et, Apple n’a pas tendance à déployer des fonctionnalités qui ne sont pas prêtes pour une adoption de masse.

Si l’iPhone 8 embarque un scanner d’iris, cette caractéristique ne pourrait être la seule qui est reprise de Samsung. En effet, il est également que le modèle de l’année prochaine aurait un écran AMOLED incurvé, qui ressemble beaucoup à ce que nous avons vu sur le Galaxy S7 edge et le Galaxy Note 7.Quand on parle de wearables, ou de montres capables de suivre l’activité d’une personne, forcément la société française Withings (désormais dans les mains de Nokia) vient à notre esprit. Pourquoi ? Tout naturellement car la firme aime garder les choses simples et belles. C’est un constat que l’on a pu faire avec la Withings Activité, son modèle haut de gamme, et la plus abordable Withings Activité Pop.Et maintenant, nos regards vont se tourner vers une nouvelle addition à la gamme annoncée à l’IFA 2016, la Withings Steel HR.

La Withings HR Steel, comme les autres de la marque, est une montre analogique. Autrement dit, les amateurs de smartwatches devront jeter leur dévolu ailleurs, comme la toute récente ASUS ZenWatch 3 ou la Gear S3 Classic de Samsung. Pour tous les autres, restez-la !La Withings HR Steel va surveiller votre fréquence cardiaqueLa Withings HR Steel va surveiller votre fréquence cardiaque
Mais cela ne signifie pas que vous ne trouverez pas des fonctionnalités intelligentes cachées sous le châssis en acier. En fait, Withings affirme que la HR Steel est la première montre analogique du monde à offrir une surveillance de la fréquence cardiaque.

En effet, la montre est capable de surveiller en continue la fréquence cardiaque, et ainsi garder une trace de la fréquence cardiaque au repos pendant le sommeil. Vous serez en mesure de la visualiser sur un cadran nouvellement ajouté, qui peut également pousser les notifications de votre smartphone.Recevez tous les relevés de la Withings HR Steel sur votre montreRecevez tous les relevés de la Withings HR Steel sur votre montre
En effet, une fois connectée à votre smartphone, la Steel HR vous réveille le matin, vous alerte de vos appels et SMS et de votre prochaine réunion grâce à une notification sur l’écran et à une légère vibration. C’est plutôt appréciable qu’elle telle caractéristique soit ajoutée, et non au détriment de la parte analogique.

La Withings HR Steel peut également récupérer les notifications du smartphoneLa Withings HR Steel peut également récupérer les notifications du smartphone
Et, bien sûr, en raison de l’absence d’un rafraîchissement permanent, d’un écran couleur, la HR Steel a une impressionnante autonomie. 25 jours, pour être précis. Withings indique que, après 25 jours de surveillance en continue de la fréquence cardiaque, la fonctionnalité peut être désactivée et la montre va durer 20 jours supplémentaire avant de devoir être rechargée.

Withings HR Steel : différents modèlesWithings HR Steel : différents modèles
La Withings Steel HR sera disponible en deux tailles : 36mm (avec un bracelet de 18 mm) et 40 mm (avec un bracelet de 20 mm). La version de 36 mm coûtera 189,95 euros, tandis que la version de 40 mm sera vendue 199,95 euros. Les montres seront disponibles à partir du 1er octobre.Le projet Ara, ou Project Ara si l’on veut parler la langue de Shakespeare, est l’ambitieux concept d’un téléphone modulaire mené par la division de recherche de Google. Alors qu’il a été dévoilé en grande pompe, et qu’il s’est fait une belle place dans les divers salons technologiques, nous venons d’apprendre que le Project Ara est définitivement abandonné. En effet, Reuters rapporte que la société californienne de Mountain View a suspendu le projet après de longues années d’effort pour « rationaliser » sa division de matériel.

Évidemment, cette décision un peu brutale arrive comme une surprise. Jusqu’en mai de cette année, Google devait publiquement lancer un modèle dédié au grand public dans la première moitié de 2017. Et, lors de la dernière conférence I/O de l’entreprise, Rafa Camargo, un ingénieur chez Google, a montré une version fonctionnelle de la version développeur d’un téléphone Ara.La société a décidé de poursuivre une stratégie alternative, rapporte Reuters. Plutôt que de produire et de libérer un smartphone Ara elle-même, elle va « travailler avec des partenaires » pour apporter la technologie du projet sur le marché — éventuellement par des accords de licence.

Pour ceux qui l’ignorent, le projet Ara a été initialement conçu comme une plate-forme simple d’utilisation avec un moyen intuitif de permutation de composants d’un téléphone. Un téléphone Ara, comme la firme l’envisageait, serait entièrement modulaire dans la construction : du processeur à l’écran, tout serait évolutif, remplaçable et modifiable. L’idée est de changer un seul composant et pas entièrement le smartphone, lorsque l’écran ou encore la caméra ou la batterie se brisent, ou lorsqu’ils deviennent obsolètes.La vision de Google était ambitieuse, pour ne pas dire complètement folle, et c’est peut-être la raison de son échec. La société a déclaré que le dispositif a été conçu pour les quelque « six milliards de personnes » dans le monde qui ne disposent pas d’un smartphone : les cinq milliards qui possèdent un « simple » téléphone, et le reste qui ne dispose pas d’un téléphone. Pour ce faire, il devait être abordable. Et, il serait « ouvert » : Google espérait stimuler « des centaines de milliers de développeurs » pour produire des modules Ara.

La disparition annoncée du projet Ara intervient après que des constructeurs tiers, comme LG et son G5, ou encore Motorola et son Moto Z, lancent des smartphones « modulaires ». Néanmoins, ces derniers peinent à convaincre, et c’est peut-être pourquoi Google a décidé de se retirer de ce marché.L’annonce de l’Apple Watch 2 devrait avoir lieu la semaine prochaine, mais cela n’empêche pas les rumeurs de s’intensifier sur la toile. La dernière fuite donne un aperçu détaillé des différents composants internes de la future smartwatch d’Apple.Le magasin d’électronique Byte a publié une vidéo avec des composants qui seraient pour l’Apple Watch 2. Les 11 minutes de la vidéo nous guident à travers tous les changements matériels de la nouvelle montre, et elles corroborent les précédentes fuites.